Nadine Morano menace Nicolas Sarkozy de faire campagne contre lui

POLITIQUE L’ex-ministre n’apprécie que modérément de voir l’ancien chef d’Etat s’entourer d'«énarques ou d’héritiers» pour constituer sa garde rapprochée…

F.F.
— 
Nadine Morano, le 22 mai 2014 à Nancy.
Nadine Morano, le 22 mai 2014 à Nancy. — POL EMILE / SIPA/SIPA

Nadine Morano est députée européenne. Mais c’est rarement pour parler d’Europe, qu’elle s’exprime. Interrogée dans l’hebdomadaire Marianne, cette semaine, l’ex-députée de Meurthe-et-Moselle s’en prend à Nicolas Sarkozy, elle qui le défend inconditionnellement depuis si longtemps.

«Aujourd’hui, c’est une nouvelle page qui s’ouvre, je ne le suivrai pas sans conditions», prévient-elle. L’ancienne ministre chargée de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle revient notamment sur le gouvernement dont elle a fait partie: «C’était une concentration d’énarques, ce n’était pas représentatif de la France. Puis, il y a eu l’ouverture, on a signé des portefeuilles à des gens qui ont appelé à voter François Hollande en 2012.» Autant de raisons qui la poussent à avertir Nicolas Sarkozy: «Qu’il recommence ses conneries là, et je fais campagne contre lui.»

Autre sujet d’énervement pour Nadine Morano, l’entourage actuel de l’ex-président. D’après la députée européenne, c’est à lui de «choisir les bons. Il ne peut pas s’entourer que d’énarques ou d’héritiers». Une allusion à Nathalie Kosciusko-Morizet? «Il sait que je lui porte de l’affection mais quand je le vois aller chercher des gens qui lui crachent à la figure, je ne vois pas l’intérêt», s’indigne Nadine Morano, qui avait déjà passé le message à Nicolas Sarkozy en juillet dernier, dans un article du Monde.