VIDEO. Livre de Cécile Duflot: Elle devrait faire preuve «d’un peu plus de modestie», estime Philippot

POLITIQUE Découvrez les réactions politiques à l'ouvrage à paraître de Cécile Duflot...

C.B. avec AFP
— 

Le «président de personne». Dans un livre intitulé «De l’intérieur – Voyage au pays de la désillusion», l'ancienne ministre du Logement Cécile Duflot attaque violemment François Hollande. «Le temps d'une campagne, il a su incarner avec talent un espoir (...) Or, depuis son élection, il n'a pas su répondre à cette aspiration et n'a pas trouvé non plus une autre incarnation», juge l'ex-patronne d'EELV dans cet ouvrage en forme de réquisitoire écrit avec la journaliste Cécile Amar.

Le livre n’est pas encore paru –il sera disponible à partir du 25 août, mais il suscite déjà des réactions.


 

 

«C’est un jugement extrêmement sévère», pense Placé

«C’est un jugement extrêmement sévère», a avancé sur BFMTV le président du groupe EELV au Sénat, Jean-Vincent Placé. Rappelant que les Verts avaient contribué à l’élection de François Hollande en 2012, il estime que les Verts sont «aussi de fait comptable de ce bilan-là». Dans Les Echos, le sénateur affirme aussi «partager» avec Cécile Duflot «beaucoup de ses critiques sur l'action gouvernementale menée depuis deux ans» mais il pense qu'il faut «éviter les commentaires excessifs et stigmatisants».

«Je n'aime pas trop cette façon», tacle Pellerin

«Je n'aime pas trop cette façon, très rapidement après avoir participé à un collectif». «On peut être déçu, avoir des reproches à faire» mais «les exposer à des fins politiques à un moment où il va y avoir à nouveau des échéances électorales, je trouve que c'est assez peu élégant», a réagi la ministre Fleur Pellerin sur «Europe 1».

«Un peu plus de modestie», balance Philippot

«Si vraiment c'était l'enfer de vivre dans ce gouvernement, je ne vois pas bien ce qu'elle y a fait pendant deux ans. Quand on donne des leçons à ce point, et qu'on a pris la soupe aussi longtemps, et qu'on n'a pas été exemplaire soi-même -sa loi est une catastrophe- on est appelé à un peu plus de modestie», a déclaré Florian Philippot, vice-président du FN sur RTL.