Primaire à l'UMP: Les trois raisons qui ont poussé Alain Juppé à se déclarer candidat sur son blog

PRIMAIRE À L'UMP Deux spécialistes de la communication politique avancent trois raisons pour expliquer cette démarche 2.0 d’Alain Juppé…

Floriane Dumazert

— 

Alain Juppé le 19 mars 2014 à Bordeaux
Alain Juppé le 19 mars 2014 à Bordeaux — Nicolas Tucat AFP

Il n’aura donc pas attendu d’être invité sur un plateau de télévision ou une matinale pour se déclarer. Ce mercredi, c’est sur son blog personnel qu’Alain Juppé a annoncé sa candidature à la primaire de l’UMP en vue des présidentielles de 2017. Arnaud Mercier, professeur de communication politique à l’université de Lorraine, et Patrick Charaudeau, chercheur du CNRS au laboratoire de la communication politique, dressent les avantages, pour Alain Juppé et tous les hommes politiques, à utiliser blog et réseaux sociaux.

S’adresser directement à ses sympathisants

Diffusée sur son blog personnel, l’annonce de candidature d’Alain Juppé ne ciblait, en premier lieu, que ses sympathisants. Et c’est toute l’idée du blog. «Il permet de s’adresser à sa famille politique et à ses militants», explique Patrick Charaudeau. Par cette «tactique du ciblage», le maire de Bordeaux «déclare ainsi à ses militants qu’ils peuvent compter sur lui».

Il n’est d’ailleurs pas le seul à se servir ainsi des réseaux sociaux. D’autres hommes politiques y ont vu le moyen de «donner l’impression d’être en communication directe avec leurs sympathisants, qui, par un sentiment narcissique, se disent ‘il me parle, à moi’», analyse Arnaud Mercier. C’est ce qu’avait fait Nicolas Sarkozy, après le «Sarkothon». Pour remercier ses donateurs, il avait publié un message sur son profil Facebook.

S’affranchir de l’intermédiation journalistique

Le blog est pour un homme politique un véritable espace de liberté. Quand il décide d’y publier une déclaration, personne, à part lui, n’intervient. Alors «rien ne l’oblige à entrer dans les détails», explique Patrick Charaudeau. Le bon format, donc, pour «éviter les questions auxquelles il ne veut pas répondre», ajoute Arnaud Mercier.

Pour autant, les hommes politiques n’abandonnent pas complètement les médias traditionnels, et les réseaux sociaux en sont davantage un complément. D’ailleurs, Alain Juppé ne devrait pas rester longtemps caché derrière son blog. «Maintenant qu’il a fait cette annonce, il va forcément être invité sur les chaînes ou radios nationales», estime Arnaud Mercier.

«Eviter le ridicule» par une communication minimale

Arnaud Mercier le rappelle, il ne s’agit «que d’une candidature à une primaire». «Alain Juppé a peut-être craint d’être ridicule s’il avait fait une déclaration trop solennelle et trop en amont». Le candidat aurait donc privilégié une communication minimale, presque intimiste pour se déclarer. «Finalement, son style 'normal' se rapproche assez de celui de François Hollande», souligne le spécialiste. Et en évitant «les annonces en grande pompe», Alain Juppé «se différencie de son potentiel premier rival, Nicolas Sarkozy».

Enfin, «Alain Juppé a été le premier homme politique d’envergure nationale à avoir lancé un blog», rappelle Arnaud Mercier. «Même pendant sa traversée du désert, il continuait à l’alimenter». Pas étonnés par le format, les deux spécialistes s’interrogent davantage sur la date de son annonce. Très anticipée, voire peut-être précipitée. Arnaud Mercier y voit un «coup tactique pour ne pas être accusé de réagir à la candidature de Nicolas Sarkozy».