Patrick Balkany affirme qu’il y a «plusieurs cas» d’Ebola signalés en France, le ministère de la Santé dément

POLEMIQUE Mais le député UMP maintient ses allégations...

M.P. avec AFP

— 

Patrick Balkany, maire (UMP) de Levallois-Perret à l'Assemblée nationale en juillet 2013. 
Patrick Balkany, maire (UMP) de Levallois-Perret à l'Assemblée nationale en juillet 2013.  — LCHAM/SIPA

Patrick Balkany, le député-maire UMP de Levallois, assure sur son site Internet qu’il y a «plusieurs cas signalés» du virus Ebola en France. En effet, dans une question écrite à la ministre de la Santé Marisol Touraine qu’il a publié lundi soir et qui sera publié au Journal officiel dans les prochains jours, il écrit: «je viens d’alerter en urgence le ministre des Affaires sociales et de la santé sur les cas de virus Ebola recensés en France».

Pourtant, aucun cas n’a été officiellement signalé en France et un dispositif a été mis en place pour pallier à un éventuel cas. «Selon des sources médicales fiables, plusieurs cas auraient été signalés sur le territoire français», insiste le proche de Nicolas Sarkozy. Contacté par le Scan, il n’a pas souhaité préciser ses «sources médicales».

Le ministère dément

«Le ministère a été prévenu par mes sources et c'est tout de même curieux que l'on n'ait pas d'échos», dit encore le député qui rappelle que «c'est une maladie grave, qui progresse vite et que l'on ne sait pas soigner».

La procédure des questions écrites se déroule hors séance parlementaire. La question ainsi que la réponse font l'objet d'une publication au Journal officiel.

Dans l'entourage de la ministre, on indique que les affirmations de Patrick Balkany sont «non seulement fausses, mais elles sont surtout irresponsables». «L'épidémie d'Ebola constitue une urgence de santé publique de portée internationale selon l'OMS, c'est une épidémie qui ne se prête pas aux déclarations hasardeuses, et face à laquelle le ministère, comme la ministre elle-même, font preuve d'une extrême vigilance et de transparence», précise-t-on de même source.

«Le ministère des affaires sociales et de la Santé réaffirme de manière catégorique et ferme qu'il n'y a à ce jour aucun cas confirmé d'Ebola en France, ni même de cas "possible" en cours d'analyse», ajoute-t-on. Interrogé par l'AFP, Patrick Balkany a maintenu ses allégations. «Ce n'est pas tombé du ciel... Mais compte tenu du secret médical je ne peux rien révéler de ma source», a-t-il dit.

Ce mardi, l’OMS a annoncé que le seuil des 1.000 morts dûs au virus Ebola avait été atteint.