Luc Chatel estime que Manuel Valls est un «commentateur passif de la conjoncture économique»

POLITIQUE  Le secrétaire général de l'UMP par intérim Luc Chatel réagissait a qualifié vendredi Manuel Valls…

20 Minutes avec AFP

— 

Luc Chatel, secrétaire général intérimaire de l'UMP, le 14 juillet 2014 à Paris
Luc Chatel, secrétaire général intérimaire de l'UMP, le 14 juillet 2014 à Paris — THOMAS SAMSON AFP

Le secrétaire général de l'UMP par intérim Luc Chatel a qualifié ce vendredi Manuel Valls, qui s'est exprimé à l'issue d'un séminaire gouvernemental, de «commentateur passif de la conjoncture économique», loin des «actes» qui seraient selon lui nécessaires.

>> L'intervention du Premier ministre Manuel Valls ce vendredi, à lire par ici

«’La rentrée va être difficile’. Partant d'un tel constat, Manuel Valls a-t-il annoncé un plan d'actions ou des mesures d'urgence? Non, M. Valls s'est contenté d'apparaître comme le commentateur passif de la conjoncture économique», déplore Luc Chatel.

«Le Premier ministre fuit ses responsabilités»

Pour le député de la Marne, «contre toute attente, le Premier ministre a choisi de fuir ses responsabilités en s'en prenant à ‘l'inefficacité des politiques économiques en zone euro’».

Alors que Manuel Valls a vanté le pacte de responsabilité, Luc Chatel assure que «les Français ne croient plus aux ‘pactes’», mais «attendent des ‘actes’» alors que le Premier ministre fait selon lui le «choix obstiné de persévérer dans l'échec».

Au nom de la «vérité», Manuel Valls a annoncé vendredi, à l'issue d'un séminaire de «préparation de la rentrée», des lendemains économiques «difficiles» qui exigent «d'amplifier» le mouvement des réformes, mais sans rien changer au cap qu'il a fixé avec François Hollande.