Un élu du Maine-et-Loire porte plainte pour «usurpation d’identité» après un tweet qui crée la polémique

SOCIÉTÉ Mais de forts soupçons sur l’authenticité du compte Twitter pèsent…

M.B.

— 

Un compte Twitter
Un compte Twitter — Damien Meyer AFP

Un tweet dévastateur. Alors que le chef de l’Etat redoute l’importation en France du conflit israélo-palestien, un message posté mardi depuis le compte d’un adjoint au maire de Montreuil-Juigné (Maine-et-Loire) enflamme Twitter.

Face à une image qui montre le cadavre d’un enfant, probablement victime des bombardements de l’Etat hébreu, le supposé Jacques Renaud s’est interrogé: «Il s’agit de viande hallal je suppose?».

Un post qui suscite l’indignation, à l’image du député PS Yann Galut ou la sénatrice de l’Orne Nathalie Goulet

 

 

Un hashtag #RenaudDemission a rapidement fait son apparition. Une pétition a même été lancée dans la foulée pour réclamer sa destitution. Elle a déjà recueilli plus de 3.600 signatures. Une page Facebook réclamant le départ de l’élu a aussi été créée.

Sauf que l’intéressé dément être l’auteur du tweet. Le maire de Montreuil-Juigné, Stéphane Piednoir, a indiqué mercredi à Ouest-France que «le compte de son adjoint avait été piraté».

Selon Le Lab, la mairie a envoyé un communiqué où Jacques Renaud «tient à affirmer qu’il n’a pas tenu les propos ignobles qui lui sont attribués sur Twitter. N’utilisant pas ce genre de technologies, il condamne avec la plus grande fermeté cette usurpation d’identité. Une plainte vient d’être déposée en ce sens auprès de la gendarmerie.»

En début de soirée, de nombreux utilisateurs de Twitter commençaient d’ailleurs à douter de l’authenticité du compte Twitter de Jacques Renaud comme le journaliste du Monde Samuel Laurent.

 

 

Alors au final, beaucoup de bruit pour rien?