Réforme territoriale: Quels sont les députés de droite qui ne vont pas s'opposer ?

POLITIQUE Certains députés UMP et UDI vont s’abstentir, voire voter le projet de la carte aux treize régions avancée par les socialistes…

A.-L.B.

— 

L’UMP Gérald Darmanin, à gauche, milite pour une fusion de la Picardie et du Nord Pas-de-Calais
L’UMP Gérald Darmanin, à gauche, milite pour une fusion de la Picardie et du Nord Pas-de-Calais — Mickaël Libert / 20 Minutes

Après des grosses colères et quelques changements, le vote en première lecture du projet de loi de la réforme territoriale et la nouvelle carte des régions arrive mercredi à l’Assemblée. Parmi les députés de droite, quelques-uns font de la résistance…

Xavier Bertrand fait durer le suspense. Favorable à l’union de sa région, la Picardie, avec le Nord-Pas-de-Calais, le député de l’Aisne a déclaré lundi sur RTL qu’il ne voterait pas contre un projet qui va «dans le bon sens». Il choisit donc de s’abstenir sur ce texte, comme il l’a fait vendredi à l’aube, lors du vote sur l’article Ier de ce texte à l’Assemblée nationale. Mais à la radio, Xavier Bertrand va plus loin. «Si le texte bouge encore dans un sens favorable, je serais prêt à la voter», a-t-il déclaré à la radio.

Des abstentions plutôt favorables

Parmi les autres députés rebelles, figurent ceux qui ont, vendredi 18 juillet, voté «pour» l’article qui prévoit la carte des treize régions: Le proche de Xavier Bertrand Gérald Darmanin (Nord), mais aussi Dominique Bussereau (Charente-Maritime), Jean-Luc Warsmann (Ardennes) et Bérengère Poletti (Ardennes).

Voter «pour» ou s’abstenir? La question se posera pour les quelques députés qui se sont abstenus vendredi à l’Assemblée nationale. Parmi eux, figure Daniel Fasquelle (Pas-de-Calais), qui a expliqué après le vote qu’il était finalement «pour»… Les autres abstentionnistes, outre Xavier Bertrand, sont les députés du Loiret Olivier Carré et Serge Grouard.

Des abstentions qui ne masquent pourtant pas la joie de certains élus. Ainsi, le député Olivier Carré postait vendredi 18 juillet au matin, après le vote à l’Assemblée nationale.

Du côté des centristes, Philippe Vigier, le chef de file des députés de l’Union des démocrates et des indépendants (UDI) a annoncé ce mardi qu’une majorité des députés UDI s’abstiendraient. Et même s’ils ne sont pas complètement satisfaits, ils estiment que «la carte des régions s’est un peu améliorée» comparée à la version initiale annoncée par le président de la République.