Le PS exclut un adjoint à la mairie de Vaulx-en-Velin auteur de propos antisémites

POLITIQUE Ahmed Chekhab s’en était pris à un ancien élu de la commune de l’Est lyonnais…

D.B. avec AFP

— 

Google map de Vaulx-en-Velin (Rhône)
Google map de Vaulx-en-Velin (Rhône) — Capture d'écran Google Map

Un adjoint au maire de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue lyonnaise, a été exclu du parti socialiste, pour des propos à caractère antisémite visant un ancien élu de la commune, a annoncé mardi la fédération PS du Rhône. Adjoint au maire en charge des Sports, Ahmed Chekhab a été exclu du parti socialiste «à l’unanimité» après que la commission des conflits a examiné lundi soir «tant le contexte politique que le caractère inexcusable des propos», indique la fédération dans un communiqué.

Selon des propos enregistrés le 30 mai et transcrits par le quotidien Le Progrès, Ahmed Chekhab avait critiqué l’attitude de son prédécesseur Philippe Zittoun lors d’une vive altercation verbale avec Majid Djiri, président de l’Athlétisme Club de Vaulx-en-Velin, après l’annulation d’une course pour enfants. «Tu me parlais des sionistes. Tu veux Zittoun? Tu veux un juif? Tu veux Zittoun? Tu veux ça toi? C’est ça que t’aimes! T’aimes pas quand les gens qui te ressemblent sont en place et veulent t’aider», avait-il notamment déclaré.

Des propos qu’il a regrettés

Ahmed Chekhab, qui avait demandé qu’on lui retire sa délégation aux sports, avait présenté ses excuses publiques, mettant ses propos sur le coup de la colère. «Les mots que j’ai prononcés ne me ressemblent pas. Ils sont blessants et discriminatoires, ce qui est un comble venant de moi», avait-il indiqué dans un communiqué.

Saisie par le premier secrétaire fédéral du Rhône, David Kimelfeld, la fédération PS départementale a entendu l’élu et l’intégralité des propos enregistrés avant de prononcer l’exclusion, qui doit encore être validée par les instances nationales. «Par cette décision, le PS réaffirme qu’aucune tolérance ne peut et ne sera observée à l’encontre de propos à caractère raciste, xénophobe, islamophobe ou antisémite tenus par l’un de ses membres», précise la fédération dans son communiqué.

«Il est en train d’apprendre»

Ahmed Chekab reste toutefois adjoint à la ville de Vaulx-en-Velin pour l’instant, indique Le Progrès. La maire de la commune Hélène Geoffroy en est restée à des «remontrances». «Ce sont des propos inacceptables. Ahmed Chekhab est un jeune élu sous pression. Il est en train d’apprendre, il faut le temps qu’il apprenne», a indiqué l’élue le 8 juillet dernier.