Interview du 14 Juillet : Les trois contre-vérités de François Hollande

DECRYPTAGE  Les réponses plus ou moins vraies François Hollande lors de la traditionnelle interview du 14 Juillet…

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Le président français François Hollande, lors de son intervention télévisée du 14 juillet 2014
Le président français François Hollande, lors de son intervention télévisée du 14 juillet 2014 — Thibault Camus POOL

Le 14 juillet, François Hollande s’est plié comme chaque année à l’exercice de l’interview télévisée. Pendant quarante minutes, le chef de l’Etat est revenu sur la situation de la France, ses chantiers avec le pacte de responsabilité, et esquissé les priorités pour la suite de son quinquennat. Mais lors de cet entretien, quelques-unes des déclarations de François Hollande étaient plus ou moins vraies. Quelques exemples avec le «véritomètre» de 20 Minutes…

>> Toutes les déclarations de François Hollande durant cette interview, par là

1/«Nous sommes en France à un taux de chômage depuis des années autour de 10 % de la population active».

Pas vraiment vrai. Le chef de l’Etat oublie ici les évolutions de ce taux, et notamment les baisses de celui-ci durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Selon les statistiques du Bureau international du Travail (BIT) le taux de chômage était de 8,5 % en France en 2003 et en 2007, de 7,3 % en 2008, avant de remonter à 9,5 % en 2010, puis 9 % en 2011. En moyenne sur le premier trimestre 2014, le taux de chômage s’élève à 10,1 % de la population active en France.

>> Le diaporama du 14 Juillet, par ici

2/Interrogé sur la reprise économique: «Elle est là, mais elle est trop fragile, trop hésitante, trop vulnérable».

Faux. La croissance économique n’a pas repris en France, alors que le gouvernement attend 1 % de croissance cette année. Le produit intérieur brut français n’a pas augmenté au premier trimestre 2014, a annoncé l’Insee le 15 mai, dans une première estimation de la croissance pour cette période, ressortie en deçà des prévisions (0,1 %). Par ailleurs, l’espoir de 1 % de croissance a été battu en brèche par le Fonds monétaire international (FMI) qui a abaissé le 3 juillet ses prévisions économiques pour la France. Il estime la croissance cette année à 0,7 %, contre 1 % lors de sa précédente prévision en avril.

>> Revivre le live de cette journée du 14 Juillet, par là

3/«Nous avons créé la taxe sur les transactions financières»

Faux. C’est l’ancien président Nicolas Sarkozy qui a mis en place cette taxe à la fin de son quinquennat. Taxe qui a été relancée sous le quinquennat de François Hollande. Mais tout n’est pas si simple pour la taxe Tobin européenne, qui après multiples discussions, doit désormais être appliquée en Europe au «1er janvier 2016 au plus tard».