Nicolas Sarkozy en chute libre dans un sondage de popularité

POLITIQUE L'ancien président de la République avait déjà perdu des points en juin...

N.Beu. avec AFP

— 

Nicolas Sarkozy (UMP), candidat à la présidentielle 2012 s'adresse à ses militants après les résultats du deuxième tour, à Paris la "La Mutualité" le 6 mai 2012.
Nicolas Sarkozy (UMP), candidat à la présidentielle 2012 s'adresse à ses militants après les résultats du deuxième tour, à Paris la "La Mutualité" le 6 mai 2012. — Eric Feferberg AFP

Nicolas Sarkozy aura fort à faire pour remonter dans les sondages. La cote de popularité de l'ancien Président enregistre en effet une forte baisse en juin (33%, -7 points) et l'ancien président passe de la 10e à la 15e place dans le palmarès des leaders politiques, selon le baromètre Ipsos-Le Point publié mardi.

Seuls 33% des Français portent un jugement favorable sur Nicolas Sarkozy contre 62% qui portent un jugement défavorable (+7). 5% ne se prononcent pas. En juin, il avait déjà régressé de 6 points, soit une chute de 13 points en deux mois. Alain Juppé lui reste largement en tête des responsables politiques (stable à 52% d'avis favorables, contre 38% d'avis défavorables). Il devance Christine Lagarde (46%, -4) et, à égalité à 45%, François Bayrou (-2) et Ségolène Royal (+2), première personnalité de gauche.

Nicolas Sarkozy reste le préféré des sympathisants UMP (74%) mais il baisse auprès d'eux également de sept points. Il est désormais talonné par Alain Juppé (73%).

Sondage réalisé par téléphone du 10 au 12 juillet auprès d'un échantillon de 952 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.