Défenseur des droits: Le Parlement donne son feu vert à la nomination de Jacques Toubon

POLITIQUE - Il est nommé en remplacement de Dominique Baudis, décédé en avril...

Vincent Vantighem

— 

Jacques Toubon avant son audition devant les députés à l'Assemblée Nationale, le 2 juillet 2014
Jacques Toubon avant son audition devant les députés à l'Assemblée Nationale, le 2 juillet 2014 — Thomas Samson AFP

Les parlementaires ont donné leur feu vert, ce mercredi midi, à la nomination de Jacques Toubon au poste de Défenseur des droits, en remplacement de Dominique Baudis, décédé en avril. 

>> A Lire: Jacques Toubon marque des points à l'Assemblée

L'ancien ministre chiraquien Jacques Toubon, que François Hollande avait choisi, s'était employé durant la matinée à démonter les «caricatures» contre lui, devant des sénateurs, comme il l'avait fait à l'Assemblée nationale le 2 juillet.

48 voix pour, 33 contre

Malgré des réticences à gauche, les commissions des Lois se sont prononcées par 48 voix en faveur de cette nomination pour succéder au centriste Dominique Baudis décédé en avril, et 33 contre. Un veto parlementaire aurait nécessité les trois cinquièmes des suffrages exprimés parmi ces commissions, aux termes de la Constitution.

Jacques Toubon, 73 ans, qui doit succéder au centriste Dominique Baudis décédé en avril, passait son grand oral devant la commission des Lois de l'Assemblée, où de nombreux socialistes lui sont hostiles, une pétition revendiquant 95.000 signatures ayant même été lancée contre sa nomination.