VIDEO. La dette de l'UMP s'élève à 74,5 millions d'euros

POLITIQUE  Le parti peut fonctionner jusqu'en 2017, a toutefois estimé Alain Juppé, s'il suit des «exigences fortes»...

E.O. avec AFP
— 
Le siège de l'UMP le 26 mai 2014 à Paris
Le siège de l'UMP le 26 mai 2014 à Paris — Pierre Andrieu AFP

La dette de l'UMP s'élève au 30 juin 2014 à 74,5 millions d'euros, selon l'audit réalisé par le parti. Cependant, le parti  peut fonctionner jusqu'en 2017 s'il suit des «exigences fortes», a commenté Alain Juppé lors d'un point presse.

>> Un parti politique peut-il être déclaré en faillite?

«L'UMP a t-elle les moyens de fonctionner ? La réponse est oui, à condition de remplir un certain nombre d'exigences, qui vont être fortes», a-t-il affirmé avant d'en évoquer trois : la nécessité de «maintenir un niveau de recettes suffisantes», «des économies à faire» sur les dépenses «d'animation politique» mais aussi sur «les dépenses de fonctionnement», ces dernières économies étant de l'ordre de 20% par rapport au budget 2013.

Crise morale et financière

Après plusieurs mois de grave crise morale et financière, les ténors de l'UMP étaient réunis ce mardi en début de soirée au siège du parti rue de Vaugirard, dans le 15e arrondissement de Paris, pour faire un point sur la situation financière du parti et examiner les résultats d'un audit des comptes de la formation, fondée en 2002.

Le Journal du Dimanche évoquait le 6 juillet une dette de près de 80 millions d'euros - un chiffre qui serait celui de la dette à la fin de l'année 2013. L'hebdomadaire épinglait alors le train de vie du parti dirigé par Jean-François Copé.