VIDEO. Comptes de l'UMP: Xavier Bertrand sort la facture de Center Parcs pour se défendre

POLITIQUE Accusé d’avoir fait supporter par l’UMP les frais d’un séjour, l’ancien secrétaire général du parti, est venu se défendre…

Vincent Vantighem

— 

Paris, le 8 juillet 2014. Xavier Bertrand, ancien secrétaire général de l'UMP, détaille la facture de Center Parcs qu'il dit avoir acquittée lui-même sur les ondes de France Info.
Paris, le 8 juillet 2014. Xavier Bertrand, ancien secrétaire général de l'UMP, détaille la facture de Center Parcs qu'il dit avoir acquittée lui-même sur les ondes de France Info. — 20 MINUTES / FRANCE INFO

Les toboggans pour les enfants. La rivière enchantée pour se délasser. Et le spa pour oxygéner la peau. Xavier Bertrand a tout payé lui-même. Accusé d’avoir fait supporter par l’UMP les frais d’un séjour de trois jours, en 2009, l’ancien secrétaire général du parti, est venu se défendre, sur l’antenne de France Info, facture à la main.

Retrouvez la vidéo en intégralité en cliquant ici.

«Bien sûr que c’est faux, vous voyez à quoi on est réduit, a-t-il lâché sur les ondes. Je viens vous voir avec la facture de Center Parcs que j’ai acquittée moi-même, cette facture du 16 décembre 2009 pour une réservation du 28 au 31 décembre 2009 de 649,60 euros. Je vous la remets, je paye moi-même mes factures.»

On s’est moqué de lui à l’UMP

Publiée sur le compte Twitter de France Info, la facture affiche en effet un montant de 649,60 pour trois nuits passées dans une location «Eden VIP». On y apprend également que le maire (UMP) de Saint-Quentin (Aisne) s’est offert un petit spa.


Toujours lors de cette interview, Xavier Bertrand, candidat à la primaire UMP en vue de l’élection présidentielle de 2017, a justifié son choix de passer quelques jours dans ce parc aquatique. «A l’époque, certains des dirigeants s’étaient moqués de moi en disant ‘’ah bon, tu passes tes vacances de fêtes de fin d’année à Center parcs?’’ C’est vrai que je n’ai pas fait le choix des hôtels 7 étoiles dans des îles lointaines ou au soleil. Mais toujours est-il que, quand j’ai des dépenses à moi, je les paie moi-même et pas l’UMP», tranche Xavier Bertrand, qui se dit «écœuré» par ce «déballage» alors que l’UMP s’apprête à dévoiler les résultats d’un audit interne.