Pour Bartolone, Nicolas Sarkozy «malmène» la République

POLITIQUE Le président PS de l'Assemblée nationale dénonce une «instrumentalisation politique» de la justice après sa garde à vue et sa mise en examen…

20 Minutes avec AFP

— 

Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone, à son pupitre, le 9 avril 2014
Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone, à son pupitre, le 9 avril 2014 — Patrick Kovarik AFP

Claude Bartolone, président PS de l'Assemblée nationale, a accusé jeudi l'ex-chef de l'Etat Nicolas Sarkozy de «malmener» la République.

«Ses déclarations étaient un sale coup porté à la justice», a dit l'élu de Seine-Saint Denis sur i>TELE, au lendemain de l'interview de Nicolas Sarkozy dénonçant une «instrumentalisation politique» de la justice après sa garde à vue et sa mise en examen pour, notamment, corruption active.

«C'est le problème de la droite»

«Franchement, est-ce qu'il avait besoin de venir à un 20h00 de TF1?», a poursuivi le responsable socialiste. «S'il avait un problème avec une des juges, il peut faire une démarche pour essayer de la récuser».

«Lorsqu'on a été ancien président de la République, on ne malmène pas la République et une de ses institutions», a dit Claude Bartolone.

«Hier, ce qui m'a vraiment choqué, c'est la forme. Est-ce qu'on peut, quand on a été président, venir malmener comme ça publiquement la justice, quand on voit l'institution qu'elle représente pour le pays ?», a insisté le président de l'Assemblée.

Nicolas Sarkozy a-t-il aussi annoncé son retour ? «C'est le problème de la droite», a tranché Claude Bartolone.