Ségolène Royal assure qu'il n'y aura pas d'augmentation des tarifs EDF au 1er août

CONSOMMATION Une hausse de 5% des tarifs EDF était prévue pour les particuliers...

20 Minutes avec AFP

— 

Ségolne Royal, ministre de l'Ecologie le 18 juin 2014.
Ségolne Royal, ministre de l'Ecologie le 18 juin 2014. — SIPA

La ministre de l’Ecologie et de l’Energie, Ségolène Royal, a annoncé jeudi qu’il n’y aurait pas d’augmentation des tarifs d’électricité d’EDF au 1er août, contrairement à ce qui était prévu. «Les tarifs EDF n’augmenteront pas au 1er août prochain», a déclaré la ministre sur RMC et BFMTV, alors qu’une hausse de 5 % était prévue pour les particuliers.

Beaucoup de consommateurs quittent EDF

Quant à une éventuelle hausse au 1er janvier, Ségolène Royal a indiqué: «on le saura au 1er octobre». «Je suis en train de réformer la façon dont on calcule la hausse du prix de l’électricité» avec la Commission de régulation de l’énergie, a-t-elle souligné. L’ancienne candidate socialiste à l’élection présidentielle de 2007 avait promis en avril qu’il n’y aurait «pas d’augmentation» des tarifs d’EDF d’ici au mois d’août, malgré la décision du Conseil d’Etat contraignant le gouvernement à faire payer une facture d’électricité rétroactive à la plupart des foyers français.

De nombreux consommateurs ont continué à quitter les tarifs réglementés de l’électricité et du gaz proposés par EDF et GDF Suez au premier trimestre, accroissant la concurrence sur le marché énergétique français, d’après l’observatoire trimestriel de la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Baisse de l'action EDF

L'action EDF chutait à la Bourse de Paris jeudi matin, à cause du report sine die de la hausse de ses tarifs par la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, annulant la hausse des prix prévue au 1er août prochain. A 09H52 (07H52 GMT), le titre de l'énergéticien lâchait 4% à 25,59 euros. Lanterne rouge du CAC 40, il dénotait fortement dans un indice en progression de 0,73%.