L'emploi à domicile bientôt aidé?

EMPLOI Michel Sapin ministre du Budget a estimé ce jeudi matin qu'un cadeau fiscal pour encourager l'emploi à domicile était «nécessaire»...

20 Minutes avec AFP

— 

Michel Sapin le ministre du Bdget le 3 juin 2014 devant l'Elysée.
Michel Sapin le ministre du Bdget le 3 juin 2014 devant l'Elysée. — SIPA

Le ministre des Finances, Michel Sapin, a estimé «nécessaire», jeudi, d’aider le secteur des emplois à domicile par un allègement de charges pour les particuliers employeurs.

Un allègement des cotisations patronales sur les emplois à domicile?

Un cadeau fiscal «me paraît nécessaire», a déclaré Michel Sapin au micro de iTélé. «Des aides ont déjà été accordées (…). Est-ce qu’on peut les augmenter, est-ce qu’on doit les augmenter, le débat est ouvert et je pense qu’il va avancer au cours de la discussion budgétaire», a-t-il ajouté. Vendredi, le secrétaire d’Etat chargé du Budget, Christian Eckert, n’avait pas exclu un allègement des cotisations patronales sur les emplois à domicile dans le cadre du collectif budgétaire.

La Fédération des particuliers employeurs (Fepem) milite depuis des mois pour que l’abattement de 0,75 euro soit porté à 2 euros. La précédente majorité avait supprimé l’abattement de 15 points sur les cotisations sociales des ménages qui déclaraient leur employé à domicile au salaire réel (et non au forfait). Puis, début 2013, la possibilité de déclarer au forfait (qui permettait de payer des charges calculées sur la base du Smic quel que soit le salaire versé au salarié) a également été supprimée, afin d’améliorer le niveau de protection sociale des employés.

Après deux trimestres qui avaient semblé plus encourageants, l’emploi à domicile a de nouveau diminué au quatrième trimestre 2013 et sur un an le recul s’est nettement amplifié.