Intermittents: Xavier Bertrand (UMP) demande au gouvernement de valider l'accord

POLITIQUE Pour l'ancien ministre du travail, il faut remettre à plat le système...

20 Minutes avec AFP

— 

Xavier Bertrand,  depute -maire de St Quentin dans son bureau a l'assemblee nationale a Paris . Paris, FRANCE-10/04/2014./JDD_1639.04/Credit:Bernard Bisson/JDD/SIPA/1404131753
Xavier Bertrand, depute -maire de St Quentin dans son bureau a l'assemblee nationale a Paris . Paris, FRANCE-10/04/2014./JDD_1639.04/Credit:Bernard Bisson/JDD/SIPA/1404131753 — SIPA

L'ancien ministre UMP Xavier Bertrand a demandé lundi au gouvernement de valider l'accord entre le patronat et trois syndicats qui durcit notamment les conditions d'indemnisation des intermittents du spectacle, alors que ces derniers menacent de perturber les festivals estivaux.

Un système «dévoyé non pas par les intermittents mais par les employeurs»

«Je demande que cet avenant soit validé par le gouvernement», a déclaré Xavier Bertrand sur RMC et BFMTV. «La réalité est que ce système des intermittents a été mis en place au tout début pour faire face à l'irrégularité de l'emploi, la précarité de l'emploi, notamment des interprètes. Et que ce système a été dévoyé non pas par les intermittents mais par les employeurs, par des sociétés de production qui, parce qu'il y a un régime très avantageux d'indemnisation, évitent de recruter en CDI les intermittents auxquels il font appel en permanence», a développé l'ancien ministre du Travail.

«Le système, il faut le remettre à plat parce que ce n'est pas forcément à l'assurance chômage, c'est-à-dire à tous les Français, de cotiser pour cela. Les sociétés de production, les employeurs doivent participer davantage et l'Etat, s'il est attaché à la place de la création culturelle, ce à quoi je crois fondamentalement, doit aussi participer mais pas au titre de l'assurance chômage», a poursuivi Xavier Bertrand. «C'est même pas une réforme des intermittents et on a déjà une grève des intermittents», a également déclaré le député-maire de Saint-Quentin (Aisne).

Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé lundi des décisions sur les intermittents du spectacle d'ici à la fin de la semaine tout en envisageant à terme une remise à plat de leur régime.