Réforme territoriale: Voici à quoi ressemblera la France à 14 régions

REFORME François Hollande a présenté une France qui passerait de 22 à 14 régions en métropole...

A.D. avec AFP

— 

Le président de la République François Hollande, le 30 mai 2014 à Rodez
Le président de la République François Hollande, le 30 mai 2014 à Rodez — Pascal Pavani AFP

François Hollande propose de ramener de 22 à 14 le nombre de régions métropolitaines, ajoutant que la nouvelle carte sera «soumise au débat parlementaire» mais appelant à ne pas «tergiverser», dans une tribune à paraître mardi dans la presse quotidienne régionale. Les 14 régions «disposeront de moyens financiers propres et dynamiques», annonce le président de la République.

Sur Twitter, l'Elysée a publié dans la foulée la nouvelle carte des régions.

Dans ce projet de redécoupage territorial, les régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon fusionneraient, comme la Bourgogne avec la Franche-Comté, l'Auvergne avec la région Rhône-Alpes, la Haute et la Basse Normandie, le Centre avec le Limousin et le Poitou-Charente, l'Alsace avec la Lorraine, ainsi que la Picardie avec la région Champagne-Ardennes. Les régions Bretagne, Pays-de-la-Loire, Aquitaine, Nord-Pas-de-Calais, Corse, IdF et Paca resteraient, elles, inchangées

Vers une suppression du Conseil général en 2020

Dans sa tribune, le président de la République annonce également le report des élections pour ces futures grandes régions et pour les Conseils départementaux de mars «à l'automne 2015», le même jour.

Par ailleurs, François Hollande affiche l'«objectif» d'une «révision constitutionnelle» pour supprimer le Conseil général en 2020, et espère que ce projet suscitera « une majorité politique nette».

Avec 14 grandes régions aux pouvoirs et aux moyens accrus et le renforcement des intercommunalités, «le conseil général devra à terme disparaître» mais «de façon progressive», selon le président de la République, pour lequel «du temps est nécessaire», de la «souplesse est indispensable» et «une large initiative sera laissée aux élus» pour la transition.

Le Premier ministre Manuel Valls fera une communication mardi en Conseil des ministres. Avant ce Conseil des ministres avancé à mardi en raison de l'agenda international de François Hollande, Manuel Valls sera l'invité de RMC et BFMTV à 8h35.