Le président de l'UMP du Pas-de-Calais demande la démission de Jérôme Lavrilleux

POLITIQUE Après que Jérôme Lavrilleux a reconnu que des prestations fournies par Bygmalion avaient été indûment payées par l'UMP...

20 Minutes avec AFP

— 

Jérôme Lavrilleux, le 24 mars 2014.
Jérôme Lavrilleux, le 24 mars 2014. — WITT/SIPA

Le président de la fédération UMP du Pas-de-Calais, Daniel Fasquelle, a demandé samedi la démission de Jérôme Lavrilleux, tout juste élu député européen dans la zone Nord-Ouest, afin de «rétablir la confiance» des Français.

>> Le portrait de Jérôme Lavrilleux à re)lire par ici

«Il ne s'agit pas d'accabler un homme, mais de rétablir la confiance des militants et des Français », écrit Daniel Fasquelle, également député et vice-président de la commission des Affaires économiques à l'Assemblée nationale, ainsi que maire du Touquet Paris-Plage, dans un court message adressé aux médias. Il affirme avoir pris sa décision «en tant que président de la fédération UMP du Pas-de-Calais, et à la demande de très nombreux militants et élus de (s)on département».

Jérôme Lavrilleux, ex-directeur adjoint de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2012, a reconnu que des prestations fournies par la société Bygmalion avaient été indûment facturées à l'UMP au lieu d'être imputées aux comptes de campagne du président-candidat.

«C'est une question d'éthique, de justice et de crédibilité. La démocratie française, mais aussi l'Europe ont besoin d'élus irréprochables», souligne Daniel Fasquelle dans son message, relayé également sur son compte Twitter.