Béziers: Roberd Ménard propose des blouses pour les écoliers

POLITIQUE Après l'instauration du couvre-feu, les mineurs sont gâtés...

M.P. avec AFP
— 
Robert Ménard, tête de liste aux municipales à Béziers en mars 2014, ici le 6 juin 2013 dans la ville.
Robert Ménard, tête de liste aux municipales à Béziers en mars 2014, ici le 6 juin 2013 dans la ville. — ALAIN ROBERT/APERCU/SIPA

Après le linge aux fenêtres, les blouses... Robert Ménard, maire de Béziers (Hérault) soutenu par le Front national, a annoncé mardi en ouverture du conseil municipal de la ville qu'il voulait offrir des blouses à tous les enfants des écoles maternelles et de primaire, a indiqué l'élu PS Jean-Michel Du Plaa.

Le maire de Béziers a précisé que ces blouses, qui ne seront pas imposées, porteraient le blason de la ville et seraient offertes tant aux élèves des écoles publiques que des écoles privées, a précisé la même source, confirmant une information du site internet du Midi Libre.

Un hymne à la 3ème République?

«C'est une proposition. Il l'a justifie comme un hymne à l'école de la Troisième République», a expliqué Jean-Michel Du Plaa, joint au téléphone par l'AFP. Depuis qu'il est arrivé à la tête de la mairie, l'ancien patron de Reporters sans frontièreS multiplie les décisions symboliques.

Le 20 mai, il a décidé d'interdire d'étendre le linge aux balcons et fenêtres des immeubles visibles des voies publiques. Fin avril, il avait également annoncé un couvre-feu entre 23H00 et 06H00 pour les mineurs de moins de 13 ans dans l'hyper-centre et dans le quartier populaire de la Devèze.

Le maire s'est aussi attaqué aux incivilités en instaurant une verbalisation de 35 euros à compter du 1er mai pour les déjections canines et a ordonné, à partir de la même date, la chasse au stationnement illicite.