VIDEO. L’affaire Bygmalion, ce n’est «pas la mort politique de Nicolas Sarkozy», dit Morano

POLITIQUE «Ne rêvez pas», a lancé l’élue aux journalistes…

Anne-Laëtitia Béraud, avec E.O.
— 
Nadine Morano, le 22 mai 2014 à Nancy.
Nadine Morano, le 22 mai 2014 à Nancy. — POL EMILE / SIPA/SIPA

Non, Nicolas Sarkozy n’est pas fini. «Ca, ça vous exciterait beaucoup, hein!» a lancé ce mardi Nadine Morano aux journalistes qui lui demandaient si l’affaire Bygmalion signifiait la mort politique de l’ancien Président. 

«Mais ne rêvez pas, on n’en est pas là… Vous croyez qu’on met comme ça quelqu’un à mort sur la scène politique?», a répondu celle qui vient tout juste d’être élue député européenne.

Interrogée à la sortie du bureau politique de l’UMP au cours duquel Jean-François Copé a démissionné, Nadine Morano s’est par ailleurs dit «triste» pour sa famille politique.


Affaire Bygmalion: La mort politique de Sarkozy... par 20Minutes