VIDEO. L'UMP pousse Copé vers la sortie

POLITIQUE Officiellement, les cadors de l'UMP lui demandent de se «mettre en retrait» du parti le temps que l'affaire Bygmalion soit résolue. Mais sa présidence est menacée...

Maxime Deloffre

— 

Jean-François Copé le 24 avril 2014.
Jean-François Copé le 24 avril 2014. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Cette fois-ci, ce n’est pas lui qui appelle à la démission. Englué dans l’affaire Bygmalion, tenu comme responsable de l’échec des élections européennes, Jean-François Copé ne vit pas ses heures les plus fastes à l’UMP.

Depuis dimanche soir, Alain Juppé, Henri Guaino, Eric Ciotti et plus récemment François Fillon lui ont demandé, avec plus ou moins de véhémence, de céder, au moins temporairement, son poste de président.

Le président de l'UMP a d'ailleurs annoncé ce mardi qu'il quitterait ses fonctions le 15 juin, et ne se représenterait pas aux prochaines élections du mois d'octobre.

L’UMP s’interroge notamment sur le fait de savoir si Jean-François Copé était au courant des surfacturations de Bygmalion, fait qu’il a pourtant récusé sur BMFTV-RMC lundi matin.