Européennes: La numéro deux de la liste du FN dans l'Ouest démissionne

POLITIQUE Ce désistement, commandé par Marine Le Pen d’après Ouest-France, permet au numéro trois de la liste, Gilles Pernelle, de siéger à Strasbourg...

E.O.

— 

Marine Le Pen le 25 mai 2014 à Nanterre.
Marine Le Pen le 25 mai 2014 à Nanterre. — LCHAM/SIPA

Les réjouissances ont été de courte durée pour Joëlle Bergeron. Cette numéro deux de la liste du Front national dans l'Ouest, élue dimanche, a démissionné de son futur poste au Parlement européen, a-t-elle annoncé ce lundi. Ce désistement, commandé par Marine Le Pen d’après Ouest-France, permet au n°3 de la liste, Gilles Pernelle, le secrétaire départemental d’Ille-et-Vilaine, de siéger à Strasbourg.

L’intéressée apprécie peu de se voir ainsi écartée et a annoncé se retirer du FN. «Cela avait été décidé avant les élections, mais je ne pensais pas qu'il le mettrait en pratique», a-t-elle indiqué au Télégramme, dénonçant un «diktat».

«Leur philosophie n'est plus la mienne»

«Je pensais que la parité serait respectée. Ils m'ont appelée le dimanche soir puis ce matin, je suis choquée. Nos résultats dans le Morbihan sont pourtant historiques. Leur philosophie n'est plus la mienne.» Joëlle  Bergeron, qui était jusqu’ici conseillère municipale de Lorient, a décidé de démissionner également de ce poste, ainsi que du conseil communautaire d’agglomération.

Le FN est arrivé deuxième dans l'Ouest (19,25% des voix), juste derrière l'UMP (19,49%).