Elections européennes 2014: L'abstention et le vote FN portés par les plus modestes et les plus jeunes

EUROPÉENNES 2014 Les foyers les plus modestes, les moins diplômés et les plus jeunes ont plus voté FN que les autres ce dimanche...

Fabrice Pouliquen

— 

L'abstention et le vote FN ont le même terreau, constatent plusieurs sondages à la sortie des urnes.
L'abstention et le vote FN ont le même terreau, constatent plusieurs sondages à la sortie des urnes. — PIERRE ANDRIEU / AFP

L’abstention et le vote FN ont été le choix d’une part importante des plus modestes, des moins diplômés et des plus jeunes lors des Européennes de dimanche, selon plusieurs instituts de sondage.

Abstention plus forte au sein des familles modestes

Selon Ipsos-Steria, 70 % des électeurs appartenant à des foyers gagnant moins de 20.000 euros de revenu annuel brut se sont abstenus (contre 57 % pour l’ensemble des personnes interrogées). 69 % des chômeurs, 68 % des employés et 65 % des ouvriers ne se sont pas rendus aux urnes contre 53 % des cadres supérieurs selon le même sondage.

Une autre étude OpinionWay observe la même tendance avec le choix de l’abstention pour 71 % des personnes vivant dans un foyer avec un revenu mensuel de moins de 999 euros et 65 % pour des revenus entre 1.000 et 1.999 euros, mais seulement 43 % pour ceux qui bénéficient de 3.500 euros et plus. 71 % des employés et 65 % des ouvriers ont renoncé à voter selon cette étude, contre 50 % des cadres supérieurs.

Surreprésentation du vote FN chez les catégories modestes

Ces deux études pointent aussi la surreprésentation du vote FN chez les catégories modestes. Parmi les votants, 30 % des personnes avec un revenu annuel brut de moins de 20.000 euros, 37 % des chômeurs, 38 % des employés et 43 % des ouvriers ont voté FN, contre 25 % en moyenne pour les électeurs de dimanche, selon Ispos-Steria.

Les plus jeunes sont également surreprésentés chez les abstentionnistes et les électeurs FN. Selon Ispos-Steria, 73 % des moins de 35 ans se sont abstenus contre 40 % seulement des plus de 60 ans. Les moins de 35 ans qui ont voté sont également plus nombreux à avoir fait le choix du FN (30 %) contre 21 % pour les plus de 60 ans (et 25 % de l’ensemble des votants).

Enfin les moins diplômés ont également été plus nombreux à choisir l’abstention et le vote FN. 59 % des personnes n’ayant pas le bac et 61 % des détenteurs du bac se sont abstenus selon Ispos-Stéria, contre seulement 48 % de ceux qui ont au moins un bac + 3. De même, 37 % des personnes qui n’ont pas le bac ayant voté dimanche ont choisi le FN, contre 11 % des bac + 3.