VIDEO. Anne Hidalgo joue la transparence

POLITIQUE La maire de Paris participait, ce mercredi, à un chat vidéo pour «20 Minutes». Elle a notamment indiqué avoir transmis une feuille de route à chacun de ses adjoints…

Mathieu Gruel

— 

La maire de Paris Anne Hidalgo en chat vidéo avec des internautes le 21 mai 2014
La maire de Paris Anne Hidalgo en chat vidéo avec des internautes le 21 mai 2014 — M.GRUEL/20MINUTES

Quatre internautes s’étaient invités, virtuellement, dans le bureau d’Anne Hidalgo, ce mercredi. Le temps d’un chat vidéo avec la nouvelle maire de Paris, ils ont pu échanger sur le logement, l’écologie, la vie associative ou encore sur la transparence des élus, alors qu’une charte de déontologie avait été adoptée à l’unanimité, mardi, lors du Conseil de Paris.

>> Pour revivre le chat vidéo en intégralité c’est par ici

La maire a d’ailleurs indiqué, lors des débats, son intention de publier la feuille de route qu’elle a fixée à ses adjoints. «Les élus locaux font un énorme boulot, mais obtenir une confiance réelle des citoyens passe aussi par la transparence. J’ai transmis à chaque adjoint une feuille de route qui détaille son programme dans son secteur. Ces feuilles de route seront accessibles à toutes les Parisiennes et à tous les Parisiens sur paris.fr à partir de jeudi matin.»

Conférence sur le logement

Au cours des quarante-cinq minutes d’échanges, Olivier, Claire, Gustave et Armel ont également pu questionner sur le logement. «Ma priorité», a indiqué la maire, rappelant son souhait de voir construire «10.000 logements par an, dont 1.000 consacrés aux jeunes travailleurs, aux apprentis et aux étudiants».

Anne Hidalgo, qui a également précisé que se tiendrait, le 23 juin, une grande conférence avec tout le secteur privé, a par ailleurs précisé vouloir qu’une «agence publique-privée travaille à faire revenir sur le marché locatif des logements qui sont aujourd’hui vacants».

La question de l’attribution des logements sociaux, soulevée par l’un des intervenants, a ensuite permis à Anne Hidalgo de détailler la méthode du «scoring, qui existe à Rennes et qui a vraiment fait ses preuves», a-t-elle estimé. Basé sur une grille de points en fonction de critères objectifs (salaire, nombre d’occupants…), ce système pourrait arriver à Paris «avant l’été».

Un local pour les conseils de quartier

La maire a également rappelé sa volonté que «dans chaque quartier, un local qui porte le nom de ce quartier, où les citoyens pourront chercher de l’information, apporter des idées et faire des réunions, notamment celles du Conseil de quartier». «Une très bonne nouvelle», a salué Claire, avant de se féliciter également de la mise en œuvre du budget participatif.

Les thèmes de la protection des commerces de proximité et de la préservation de l’environnement ont également nourri les échanges. Puis il a fallu clore la discussion. Encore à l’écran mais visiblement ravi de l’exercice, l’un des participants ose alors: «La prochaine fois, on pourra peut-être venir directement dans votre bureau?» Reste à convenir d’une date.