Le président mauritanien se désiste de son procès en diffamation contre Noël Mamère

20 Minutes avec AFP

— 

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz s'est désisté de son action en diffamation contre le député écologiste Noël Mamère, qui lui a adressé une lettre d'excuses après l'avoir présenté comme «parrain d'un trafic de drogue», a-t-on appris ce mardi auprès des parties.

Les propos litigieux avaient été tenus par Noël Mamère dans l'émission «28 minutes» sur Arte, le 21 janvier 2013, en plein débat sur l'intervention française au Mali.

«J'en aurais fait un procès politique»

Noël Mamère a fait parvenir au président mauritanien une lettre «lui adressant (ses) excuses», a déclaré le député écologiste, joint par l'AFP, expliquant qu'il n'avait «pas suffisamment d'éléments» pour défendre de tels propos devant le tribunal.

«Ni l'un ni l'autre n'avait intérêt à ce qu'il y ait un procès», a estimé Noël Mamère. «J'en aurais fait un procès politique», a-t-il ajouté. L'avocat du président mauritanien, Me Eric Diamantis, a confirmé que son client se désistait de cette procédure.

Le procès devait initialement se tenir mardi, mais le tribunal a simplement pris acte du désistement, dont il avait préalablement été averti.