VIDEO. Robert Ménard, le maire de Béziers, agace le FN

DIVORCE Le maire de Béziers ne sera pas au meeting que donneront vendredi soir Louis Aliot et Marine Le Pen dans sa ville…

R.L avec AFP
— 
Robert Ménard, tête de liste aux municipales à Béziers en mars 2014, ici le 6 juin 2013 dans la ville.
Robert Ménard, tête de liste aux municipales à Béziers en mars 2014, ici le 6 juin 2013 dans la ville. — ALAIN ROBERT/APERCU/SIPA

Le divorce est prononcé? Louis Aliot, vice-président du Front National, a vu mercredi une «contradiction» dans le fait que le maire de Béziers Robert Ménard se démarque du FN tout en engageant à son cabinet des gens «beaucoup plus radicaux que ne le sera jamais le Front National».

«C'est vrai qu'il y a peut-être une certaine contradiction en disant je ne suis pas Front National comme s'il avait en face de lui un épouvantail, tout en prenant à son cabinet des gens qui sont beaucoup plus, beaucoup plus radicaux que ne le sera jamais le Front National», a déclaré M. Aliot sur France Culture.

Sa prise de distance commence à agacer

En effet, l'ancien président de Reporters sans frontières, soutenu lors de sa campagne par le Front national, continue d’affirmer qu'il n'en est pas membre. Sa victoire n'est pas celle du parti présidé par Marine Le Pen, répète-t-il à de nombreuses reprises. Mais sa prise de distance commence à agacer les dirigeants frontistes. D’autant plus qu’il joue sur plusieurs tableaux.

M. Ménard a recruté comme directeur de cabinet André-Yves Beck, ancien collaborateur de Jacques Bompard à la mairie d'Orange et ancien membre, selon Mediapart, des mouvements d'extrême droite Troisième voie et Nouvelle Résistance. M. Ménard s'est également attaché les services, comme chef de cabinet, de Christophe Pacotte, qui avait intégré en 2012 le bureau directeur du Bloc identitaire.

«Je ne participe à aucun meeting politique»

«M. Beck a été un adversaire acharné du Front National et de Jean-Marie Le Pen depuis toujours, nous ne partageons pas les valeurs de son combat», a développé Louis Aliot, tête de liste du FN dans le Sud-ouest pour les élections européennes. «Nous avons été assez surpris de le voir débarquer au lendemain de l'élection dans le cabinet de M. Ménard mais M. Ménard fait ce qu'il veut. Il est venu demander notre soutien à Béziers, nous lui avons accordé, il est un candidat soutenu par le FN, mais il est un maire libre», «nous ne mettons pas le nez dans ses affaires et les électeurs jugeront, y compris les électeurs du Front National».

Alors que se tiendra ce vendredi dans sa ville un meeting avec Marine Le Pen et Louis Aliot, Robert Ménard ne sera pas présent dans la salle. «Je ne participe à aucun meeting politique», s'est défendu mercredi le maire sur le plateau du «Grand Journal» de Canal Plus.

De son côté, Marie-France Jamet, la conseillère régionale frontiste en charge de l’organisation, précise qu’il Il n’était même pas invité, avant d’assurer qu’il n’y a «pas de problèmes entre Béziers et le FN». Mais elle glisse tout de même avoir pris son téléphone pour tenter d’apaiser les tensions entre le vice-président du FN et l’édile.