Cécile Duflot aurait voté «contre» le plan d’économies de Manuel Valls

W. M.

— 

  									Cécile Duflot en visite à Mantes La Ville (Yvelines) le 17 février 2014.
Cécile Duflot en visite à Mantes La Ville (Yvelines) le 17 février 2014. — ISA HARSIN/SIPA

Elle siégeait pour la première fois en tant que députée ce mardi à l’Assemblée nationale. Un mois après avoir quitté le gouvernement à cause des désaccords avec Manuel Valls, Cécile Duflot était l’invitée du 20h de France 2 et répondait aux questions de David Pujadas.

Questionnée sur le contenu de son vote si elle avait eu à se prononcer sur le plan d’économies de Manuel Valls, Cécile Duflot a indiqué, sans surprise, qu’il aurait «été le même que celui de [ses] camarades écologistes».

Construire «les Etats-Unis d’Europe»

«J’aurais voté contre. J’ai toujours défendu qu’il fallait faire des économies. Mais la question est de savoir ce qu’on en fait de ces milliards. Nous avons un devoir d’investissement. On peut relancer la consommation en remplissant les carnets de commandes. Pas en faisant des chèques. On va donner trois milliards d’euros à la grande distribution…»

L’ancienne ministre a indiqué vouloir être «utile» à la majorité et soutiendra «avec beaucoup de détermination» les mesures du gouvernement qui iront «dans le bon sens».

Cécile Duflot a ajouté qu’il fallait créer «les Etats-Unis d’Europe» en y inscrivant d’avantage d’écologie. «L’écologie est la solution du 21e siècle. Le dérèglement climatique est une réalité. On peut agir en créant des emplois», a-t-elle martelé.