VIDEOS. Mélenchon appelle les députés PS abstentionnistes à constituer un groupe autonome

POLITIQUE Selon lui, «ces socialistes là ont un rôle historique aujourd'hui...

M.B. Avec AFP

— 

Jean-Luc Mélenchon au salon du Bourget, devant les caméras de France 2, le 19 juin 2013
Jean-Luc Mélenchon au salon du Bourget, devant les caméras de France 2, le 19 juin 2013 — Capture d'écran

C'est ce qui s'appelle jeter de l'huile sur le feu. Alors que la majorité se fissure, le co-président du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon a appelé samedi les 41 députés PS qui se sont abstenus sur le programme de stabilité budgétaire à constituer un groupe autonome à l'Assemblée.

>> Qui sont les abstentionnistes de la majorité?

Jean-Luc Mélenchon - Le 03/05/2014 à 10h00

Sur i-Télé, l'ancien candidat à la présidentielle a pressé «ces camarades, ces amis», de «s'autonomiser». «Quitter le PS, c'est leur affaire, mais qu'ils s'autonomisent, qu'ils forment un groupe», a-t-il dit. Selon lui, «ces socialistes là ont un rôle historique aujourd'hui. S'ils s'autonomisent, c'est eux qui recréeront la possibilité d'un dialogue à gauche et d'un autre gouvernement qui ait une politique de gauche».

«Il y a une majorité de rechange à celle de Manuel Valls»

«Je ne serai jamais personnellement un obstacle à aucun rassemblement pour peu que ce soit sur une ligne claire de gauche», a-t-il ajouté. En cas de groupe autonome, «nous ouvririons immédiatement le dialogue et il y a quatre composantes qui pourraient dialoguer: ces socialistes, le Front de gauche, les écologistes et le MRC de Jean-Pierre Chevènement. Il y a une majorité de rechange à celle de Manuel Valls mais pas avec le centre, avec la gauche», a-t-il assuré.

Actuellement, selon Jean-Luc Mélenchon, «tout dialogue est pétrifié par cette situation: les écologistes sont partis à cause de Manuel Valls, le MRC n'a pas voté la politique du gouvernement, et nous le Front de gauche nous sommes tenus à l'écart de tout depuis tantôt deux ans (...) Manuel Valls, il a commencé à le faire, va chercher du côté du centre et de la droite l'appoint qu'il n'a pas».