Hollande dit n'avoir «aucune raison d'être candidat» si le chômage ne baisse pas d'ici à 2017

POLITIQUE «On va mettre toute notre énergie» dans la lutte pour l'emploi des jeunes, «parce qu'il n'y a pas d'autre enjeu»...

E.O. avec AFP

— 

François Hollande à Clermont-Ferrand, le 18 avril 2014.
François Hollande à Clermont-Ferrand, le 18 avril 2014. — THIERRY ZOCCOLAN / AFP

En déplacement à Clermont-Ferrand, François Hollande a lancé ce vendredi n'avoir «aucune raison d'être candidat» à la prochaine présidentielle si le chômage ne baisse pas d'ici à 2017.

«Si le chômage ne baisse pas d'ici à 2017, je n'ai, ou aucune raison d'être candidat, ou aucune chance d'être réélu», a déclaré le chef de l'Etat lors d'un déjeuner avec des salariés.

L'emploi, une «priorité»

Il répondait à l'un d'eux qui l'interrogeait sur le chômage. Le Président a rappelé que l'emploi était sa «priorité» et tout particulièrement l'emploi des jeunes. «On va y mettre toute notre énergie parce qu'il n'y a pas d'autre enjeu», a-t-il ajouté.

C'est la première fois que François Hollande évoque si clairement sa potentielle candidature en 2017, et ce alors qu'il s'apprête à fêter en mai les deux ans de son élection. Au début de son quinquennat, le chef de l'Etat s'était fixé l'objectif d'«inverser la courbe du chômage» à la fin 2013 - un engagement qui n'a pu être tenu, l'année s'étant terminée sur une hausse du nombre de demandeurs d'emplois.

Le chômage en France depuis 2004

La phrase de François Hollande n’est pas sans rappeler celle d’un certain Nicolas Sarkozy, lâchée en 2007. Le candidat à la présidentielle avait déclaré «vouloir s’engager sur le plein emploi» et donnait comme objectif «5% de chômeurs à la fin de (son) quinquennat». Et si l’objectif n’est pas atteint à la fin du mandat? Alors «je dis aux Français: "C’est un échec et j’ai échoué". Et c’est aux Français d’en tirer les conséquences», poursuit-il dans une vidéo postée en 2012 par…Jean-marc Ayrault.