Economies: Les petites villes inquiètent de la baisse des dotations de l'Etat

BUDGET Manuel Valls a précisé hier le détail des économies et les collectivités locales devront se serrer la ceinture à hauteur de 11 milliards d'euros...

20 Minutes avec AFP

— 

Manuel Valls entouré de ses ministres a précisé le plan d'économies de 50 milliards d'euros mercredi 16 avril 2014.
Manuel Valls entouré de ses ministres a précisé le plan d'économies de 50 milliards d'euros mercredi 16 avril 2014. — VILLARD/SIPA

L'Association des petites villes de France (APVF) s'est interrogée jeudi sur le «rythme et la soutenabilité» de la baisse des dotations de l'Etat aux collectivités locales ainsi que sur ses «conséquences sur la croissance».

Elle demande au gouvernement d'engager «une vaste consultation avec les associations d'élus». L'APVF «a pris connaissance de la déclaration du Premier ministre concernant le plan d'économie de 50 milliards d'euros pour les comptes publics. Ce sera au total 11 milliards d'euros qui concerneront les collectivités locales», écrit-elle dans un communiqué.

Un moratoire des charges de l'Etat imposées sur les collectivités

«Cette annonce ne saurait réjouir personne. L'APVF rappelle que tout en partageant les objectifs de réduction du déficit public du budget de l'Etat, elle s'interroge sur le rythme et la soutenabilité de cet objectif de réduction des dotations, eu égard à ses conséquences sur l'autofinancement des collectivités à l'horizon 2017 et à ses conséquences sur la croissance», poursuit le texte. «L'APVF demande que sans tarder, le gouvernement engage une vaste consultation avec les associations d'élus pour évaluer toutes les conséquences des mesures proposées. Elle réitère sa demande que la réduction des dotations soit accompagnée d'un moratoire intégral des charges de l'Etat imposées aux collectivités», conclut le texte.