Jean-Luc Mélenchon relaxé pour avoir qualifié Marine Le Pen de «fasciste»

POLITIQUE « Pourquoi voulez-vous que le peuple français soit le seul peuple qui ait envie d'avoir un fasciste à sa tête? » avait demandé Mélenchon sur un plateau télé...

avec AFP

— 

Jean-Luc Mélenchon, le 23 mars 2014 à Paris
Jean-Luc Mélenchon, le 23 mars 2014 à Paris — Bertrand Guay AFP

Le coprésident du Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, poursuivi par Marine Le Pen pour injure, pour avoir employé le terme « fasciste » à son égard, a été relaxé jeudi par le tribunal correctionnel de Paris.

Le 5 mars 2011, invité à réagir sur un sondage donnant Mme Le Pen en tête au premier tour de la présidentielle de 2012, M. Mélenchon avait déclaré sur i-Télé: « Tout ça est une guignolisation de la vie politique, absolument invraisemblable. » « Pourquoi voulez-vous que le peuple français soit le seul peuple qui ait envie d'avoir un fasciste à sa tête? » avait-il ajouté.