Manuel Valls: «ll faut plus de croissance pour plus d'emplois»

POLITIQUE C'est ce qu'a déclaré Manuel Valls ce mercredi aux lendemains de son discours de politique générale à l'Assemblée nationale...

A. Le G.
— 
Le Premier ministre Manuel Valls prononce son discours de politique générale devant l'Assemblée nationale, le 8 avril 2014
Le Premier ministre Manuel Valls prononce son discours de politique générale devant l'Assemblée nationale, le 8 avril 2014 — Eric Feferberg AFP

«Chacun s’engage pour l’emploi, c’est ça qui est nouveau», a martelé sur BFM le Premier ministre Manuel Valls, aux lendemains de son discours de politique générale prononcé mardi à l’Assemblée nationale. «Il ne s’agit pas de dire combien d’emplois on va créer précisément, mais par branche il va y avoir cette discussion» des contreparties, a-t-il précisé.

>> Retrouvez notre live sur le discours de politique générale de Manuel Valls par ici

Soutenir la croissance

«C’est vrai que la destruction des emplois industriels depuis dix ans, […] l’endettement du pays […], le déficit public, […], cela rend difficile le travail de ceux qui sont aux responsabilités», a déclaré Manuel Valls, qui a reconnu que depuis son élection François Hollande n’était pas allé «assez vite». «Il y a un ralentissement du chômage, il y a un début de croissance […] Quel est le but du gouvernement? C’est de soutenir cette croissance, c’est de ne rien faire pour la ralentir. Donc il faut avoir plus de croissance, pour avoir plus d’emplois».

>> Par là la synthèse du discours de Manuel Valls à l’Assemblée nationale

Les économies de l’Etat

«Je ne veux pas rentrer dans les détails» des économies qui seront faites dans les années qui viennent, a répondu Manuel Valls, qui a promis des détails précis dans les prochaines semaines. «Les Français ont le sentiment qu’on leur faisait faire beaucoup d’efforts, mais qu’ils ne savaient pas pourquoi», a reconnu Manuel Valls, qui a rappelé néanmoins que la France vivait au-dessus de ses moyens depuis de nombreuses années.

La réforme pénale avant l'été

Manuel Valls a également affirmé que «la réforme pénale sera débattue à l’Assemblée Nationale avant l’été». Cette réforme controversée sera portée par Christiane Taubira, la garde des Sceaux, confirmée dans ses fonctions par le Premier ministre.