«Je peux pas. J'ai les Balkany à déjeuner»: Joann Sfar se moque en dessins de Jean Sarkozy

INSOLITE Et Jean Sarkozy répond à Joann Sfar qui lui répondait...

Vincent Vantighem

— 

Capture d'écran du compte Instagram de Joann Sfar, le 08 avril 2014
Capture d'écran du compte Instagram de Joann Sfar, le 08 avril 2014 — 20 MINUTES / INSTAGRAM

Tout a débuté lundi après-midi, par un tweet de Thierry Solère. «Le remaniement croqué par Jean Sarkozy», assure alors le député (UMP) de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) en publiant un dessin représentant Michel Sapin.

La twittosphère découvre alors que le fil de l’ancien président de la République ne s’intéresse pas qu’à l’EPAD de la Défense. Mais qu’il cultive en secret une passion pour le dessin de presse. Avec plus ou moins de talent.

» Les Faits: Quand Jean Sarkozy caricature l’actualité

«Cela fait longtemps qu’il dessine et nous envoie ses œuvres, confie alors à 20 Minutes, Thierry Solère. Comme je les trouve drôles et complètement dans l’actualité, j’ai décidé de les publier avec son accord bien sûr.» Contacté par «Le Lab» d’Europe 1, Jean Sarkozy assume son activité de cartooniste, revendiquant même l’inspiration de Joann Sfar, auteur notamment du célèbre Chat du rabbin (Ed. Dargaud).

«Président Caca» by Louis Sarkozy

Couronné d’un prix au Festival de BD d’Angoulême en 2003, Joann Sfar n’a pas tardé à répondre à Jean Sarkozy en publiant toute une série de dessins sur son compte Instagram. «Est-ce que je lui pique son job, moi, Jean Sarkozy?» annonce-t-il dans un dessin, adressant à l’intéressé «Fais des chats et des rabbins, j’te dirai rien…»

Visiblement très inspiré par la situation, Joann Sfar a publié, depuis lundi soir, une trentaine de caricatures moquant les dessins de Jean Sarkozy. Avec une palme pour le dessin «Président Caca» où il imagine Louis Sarkozy, le petit frère de Jean, croquant à son tour François Hollande. Manuel Valls, le scooter de François Hollande, les Balkany: celui qui a également réalisé un biopic sur Gainsbourg se déchaîne littéralement.

Joann Sfar préfère la mairie de Nice ou la Villa Médicis

A tel point que Jean Sarkozy a lui-même ouvert un compte Instagram dans la nuit de lundi à mardi pour répondre officiellement à Joann Sfar. Se fendant d’un autoportrait, le fils du Président se permet de proposer à Joann Sfar un poste de «Ministre de la culture dans un gouvernement d’ouverture».

S’en suit alors une discussion entre les deux protagonistes sur le réseau social. «Cher Jean, je préfère la mairie de Nice… Mais pourriez-vous demander à Thomas Hollande de me faire un dessin afin de ménager mon électorat de gauche. Si M. Estrosi refuse de me laisser son fauteuil, la Villa Médicis me convient…» Ne manque plus que Frédéric Mitterrand intervienne dans le débat. Et le tableau sera complet.