Réactions à la démission de Jean-Louis Borloo: «Un manque au sein de la droite», selon François Fillon...

Politique Toutes les réactions à la démission de Jean-Louis Borloo sont à retrouver dans cet article...

20 Minutes
— 
Le président de l'UDI Jean-Louis Borloo, en 2013 à Lille
Le président de l'UDI Jean-Louis Borloo, en 2013 à Lille — Philippe Huguen AFP

Jean-Louis Borloo, président de l'UDI, a mis ce dimanche un terme à ses mandats politiques en raisons de santé. Retrouvez toutes les réactions politiques...

François Bayrou, Modem, apporte son soutien -

Le président du Modem François Bayrou a assuré Jean-Louis Borloo de son «soutien» et son «affection», et souhaité que leur démarche «d'unité du centre se poursuive».

«La décision que vient de prendre Jean-Louis Borloo m'inspire une seule réaction: seuls des voeux que je forme pour son rétablissement le plus rapide possible», a déclaré à l'AFP M. Bayrou.

«Jean-Louis Borloo a rencontré un problème de santé éprouvant et n'a cessé de s'intéresser à la vie politique et d'être aux côtés de ses amis. Il peut être assuré que tous ses amis sont à ses côtés pour le soutenir et le conforter dans sa récupération», a-t-il ajouté.

François Fillon, UMP, regrette un «manque au sein de la droite» -

L'annonce faite dimanche par Jean-Louis Borloo de se démettre de ses fonctions politiques va créer «un manque au sein de la droite», a déclaré François Fillon dans un communiqué transmis dimanche soir à l'AFP. «Jean-­Louis est une personnalité authentique, innovante et chaleureuse», a écrit l'ancien Premier ministre UMP. «Nos politiques de la ville et de l'environnement lui doivent énormément. Je lui adresse mes voeux de prompt rétablissement et nous comptons sur lui pour continuer à enrichir le débat public», lit-on encore dans le texte de François Fillon.

Emmanuelle Cosse, EELV, se dit choquée -

Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) s'est dite «choquée» par la décision de Jean-Louis Borloo de mettre un terme à ses mandats, apportant son «soutien» à un homme qui «a montré ses engagements».

«On est assez choqués, on craint que cela veuille dire qu'il a un problème de santé très grave», a déclaré Emmanuelle Cosse lors de l'émission «Tous politiques» (FranceInter/Le Parisien-Aujourd'hui en France/France24).

«C'est un écologiste qui a fait des choses importantes dans le cadre du Grenelle, c'est aussi quelqu'un qui n'a pas eu les marges de manoeuvre pour les appliquer», a-t-elle souligné.

Yves Jégo, UDI, nie une dégradation de l'état de santé -

Le délégué général de l'UDI, Yves Jégo, a estimé que la décision de Jean-Louis Borloo était «noble». Il a nié toute «dégradation des conditions de santé». «Il a beaucoup donné et je souhaite qu'il puisse nous apporter, à l'avenir encore, son expertise», a-t-il commenté.

NKM, UMP, apporte son estime -

La candidate malheureuse à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet, a apporté sur Twitter à Jean-Louis Borloo son «estime personnelle» ainsi que son «amitié».

Suite à sa décision personnelle, à Jean-Louis Borloo mon estime et mon amitié.
— N. Kosciusko-Morizet (@nk_m) April 6, 2014

Jean-Christophe Lagarde, UDI, annonce la transition -

«C'est un choc auquel nous nous attendions», a indiqué sur BFM TV Jean-Christophe Lagarde, membre de l'UDI. «Il voulait qu'on soit soudés, organisés. Il va falloir assurer la transition», a-t-il ajouté. Selon lui, Jean-Louis Borloo «reviendra bien évidemment dans cette famille politique. Mais à une autre place».

Chantal Jouanno, UDI, évoque sa «tristesse» -

«Un peu de tristesse, c'est un homme politique qui a marqué la France qui nous transmet ses responsabilités. [...] A nous de nous retrousser les manches pour poursuivre son oeuvre», a dit la vice-présidente de l'UDI, Chantal Jouanno, sur iTélé.

Jean-Pierre Raffarin, UMP, voit en Borloo «un homme de visions» -

L'ancien Premier ministre UMP Jean-Pierre Raffarin a vu en Jean-Louis Borloo un homme de «visions», un «ingénieur du service public génial».

Sur France 5, le sénateur de la Vienne Raffarin (UMP) a commenté ce départ: «Sur de très nombreux sujets, dont l'environnement, il a apporté des visions».