Gouvernement Valls: Les secrétaires d'Etat nommés mercredi... Les écologistes craignent pour l'écotaxe...

R.S., E.O., A.-L.B avec agences

— 

Le gouvernement Valls, le 4 avril 2014, à l'Elysée.
Le gouvernement Valls, le 4 avril 2014, à l'Elysée. — WITT/VILLARD/SIPA

 

 

17h56: Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, se rendra dimanche sur le plateau des Glières (Haute-Savoie), haut lieu de la Résistance à l'occupation allemande
Et ce, à l'occasion du 70e anniversaire des combats au cours desquels une centaine de maquisards furent tués en 1944. La cérémonie d'hommage se tiendra en fin de matinée à la nécropole nationale de Morette en présence de rescapés, de résistants et de leurs proches, indique le ministère de la défense.

17h46: La politique budgétaire de Paris inquiète, Sapin à Berlin lundi
Le nouveau ministre français des Finances Michel Sapin rendra visite à son homologue allemand Wolfgang Schäuble lundi, a annoncé ce vendredi le ministère allemand des Finances, alors que les projets de Paris en matière budgétaire inquiètent déjà ses partenaires. Les deux ministres s'entretiendront dans la matinée,. «Première visite, sujets bilatéraux et européens» sont au programme de la rencontre, selon le ministère allemand des Finances.

17h44: Le maire de Metz Dominique Gros (PS) et le président de Metz Métropole, Jean-Luc Bohl, inquiets après les déclarations de Ségolène Royal

Les deux élus ont appelé ce vendredi au respect des engagements de l'Etat après l'annonce d'une «remise à plat» de l'écotaxe par la nouvelle ministre de l'Écologie Ségolène Royal. 
Metz accueille le siège de la société chargée de gérer l'écotaxe, Ecomouv', qui emploie aujourd'hui encore 156 personnes en contrat à durée indéterminée.

17h31: Quelles sont les règles imposées aux ministres?
>> La réponse dans notre article, à lire ici

16h55: Europe Écologie-Les Verts «s'inquiète» de la remise à plat de l'écotaxe souhaitée par Ségolène Royal
Le parti réclame au contraite une «vraie taxe poids lourds». Ségolène Royal s'est prononcée jeudi en faveur d'une «remise à plat» de l'écotaxe et de la recherche d'alternatives pour financer les infrastructures de transport.

15h45: Valérie Pécresse juge «absurde» le rattachement du Commerce extérieur au ministère des Affaires étrangères au détriment de Bercy

Et ce, car «c'est l'entreprise qui crée l'emploi, pas le Quai d'Orsay», a dit la 
députée UMP et ancienne ministre du Budget, «On crée un ministère de l'Économie et de l'Industrie, ce qui est plutôt une bonne idée, que l'on confie à Arnaud Montebourg avec un impératif: améliorer la compétitivité des entreprises françaises et donc renforcer la France dans la mondialisation. Or le commerce extérieur doit aller avec la politique de compétitivité. On est en train de priver Arnaud Montebourg d'un instrument de politique économique. C'est absurde», a-t-elle déclaré sur iTélé.

15h42: Les coopératives agricoles «se félicitent des premières déclarations» de la ministre de l'Écologie Ségolène Royal

La mission parlementaire et le groupe de travail interministériel doivent tenir «compte de ce nouveau regard, plus conforme au Pacte de Responsabilité annoncé par le Président de la République», estime Coop de France dans un communiqué. «Cette taxe, appliquée en l'état, accentuerait la fragilisation de certaines filières et favoriserait les produits importés», rappelle l'organisation, qui avait été une des toutes premières à se mobiliser contre cette taxe sur les poids lourds.

14h44: Ségolène Royal répond sur l'écotaxe
La nouvelle ministre de l'Ecologie a répondu ce vendredi à la controverse naissante sur son souhait d'une «remise à plat» de l'écotaxe sur les poids lourds, en assurant qu'il s'agissait d'«une méthode de respect» et de «temps donné à l'écoute».
«La remise à plat de l'écotaxe n'a aucune raison de soulever une polémique. C'est une méthode de respect et du temps donné à l'écoute...», a déclaré la ministre de l'Ecologie et de l'Energie sur son compte Twitter. «D'ailleurs un rapport parlementaire est rendu dans 15 jours dont le gouvernement prendra connaissance avant les décisions», a ajouté Ségolène Royal.

12h: Les secrétaires d'Etat seront nommés mercredi
Soit le lendemain du discours de politique générale.

11h56: Les objectifs de Manuel Valls
«Manuel Valls veut un gouvernement soudé, qui soit capable de répondre aux urgences, sans oublier les objectifs stratégiques, à moyen et long terme», explique Stéphane Le Foll.
«La cohérence nécessite des échanges et des débats politiques:  tous les 15 jours, le jeudi, une réunion de tous les ministres aura lieu».
Par ailleurs, «le travail en amont sera resserré pour mettre fin à l'excès de réunions interministérielles
».

11h53: François Hollande a indiqué qu'il fallait «entendre le message des municipales»
Il a souhaité «un gouvernement resserré», dans un souci de «cohérence, d'efficacité», raconte Stéphane Le Foll.


11h50: Premier point du nouveau porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll
Najat Vallaud-Belkacem, ancienne titulaire du poste, passe le témoin au ministre de l'Agriculture.

11h45: «Clarté», «collégialité», «efficacité» : Les consignes de Manuel Valls à ses ministres
Manuel Valls a donné ce vendredi matin en Conseil des ministres sa feuille de route. Il a,
selon Le Monde, édicté des principes:
â–º«clarté» dans la chaîne de décision
â–º «collégialité»: le Premier ministre veut désormais réunir tous les quinze jours les ministres et secrétaires d’Etat pour une «délibération ouverte et confiante»
â–º«efficacité», en faisant des réunions à Matignon une «exception» pour que le «travail interministériel coopératif » soit privilégié
â–º«solidité juridique» avec des «textes peu nombreux, courts, clairs» et également pour faire en sorte que « le risque d'inconstitutionnalité» soit «anticipé et s'évalué»

11h30: Manuel Valls et François Hollande se sont entretenus avant le Conseil des ministres
Voilà des photos de l'entretien. Les mines sont graves, le message est clair: l'éxécutif est au travail, concentré.





(Photos Fred Dufour - Pool / Sipa)

11h23: La photo de famille du gouvernement Valls


11h15: Fin du conseil des ministres
Les membres du gouvernement sortent dans le jardin de l'Elysée pour prendre la traditionnelle photo de famille.

10h43: Le plan de la photo du nouveau gouvernement
BFMTV a diffusé le plan de la photo du gouvernement Valls, qui sera prise après le Conseil des ministres. François Hollande sera au centre, au premier rang, entouré de Manuel Valls et de Laurent Fabius. Ségolène Royal, Benoît Hamon, Christiane Taubira, Michel Sapin, Arnaud Montebourg et Marisol Touraine les entoureront.


9h59: Christiane Taubira arrive en vélo
Une habitude pour la ministre de la Justice! La garde des Sceaux traverse à présent la cour de l'Elysée, des dossiers sous le bras. Tous les membres du gouvernement sont à présent arrivés, le conseil des ministres va commencer.

9h48: Michel Sapin et Arnaud Montebourg arrivent ensemble à l'Elysée
Façon de montrer que la nouvelle équipe de Bercy avec Montebourg à l'Economie et Sapin aux Finances est soudée. «Nous sommes un tandem», a indiqué le premier, jeudi soir sur France 2.


9h26: Manuel Valls est arrivé à L'Elysée, dossier rouge vif sous le bras. Il va s'entretenir avec le président. Une séquence visuelle parfaitement orchestrée, très prisée des photographes et des télés.








9h15: Sinon, la petite pique de la soirée de jeudi nous est offerte par Cécile Duflot. «Depuis des mois, je réclamais un changement de cap. J'ai cru que la défaite obligerait l'exécutif à bouger», déclare-t-elle dans un entretien à Libération vendredi. Mais, selon l'ancienne ministre de l’Egalite des territoires et du Logement, qui a annoncé son départ du gouvernement à l’occasion du remaniement, «la seule réponse apportée a été un casting et l'affirmation, par le nouveau Premier ministre, de la continuité».
9h00: Manuel Valls est arrivé à Matignon. Le conseil des ministres débutera à 10h. A l'ordre du jour: le pacte de responsabilité. Sur la forme, le gouvernement innovera: Méthode de travail, comportements et collectif. Il y aura des règles communes pour mieux travailler, éviter les boulettes, et tout ce qui a cloché sous le gouvernement Ayrault.

9h00: Et pendant ce temps,
8h55: Pour Bernard Cazeneuve, «l'urgence, c'est la sécurité de tous les Français.» Le nouveau ministre de l'Intérieur parle sur Europe 1, des «résultats exemplaires» qu'il a obtenu en matière de délinquance dans sa ville de Cherbourg (Manche). «J'entends faire en sorte que la sécurité pour tous soit une réalité», assure Cazeneuve. «Je suis responsable de cette administration et je n'entends pas le renier devant vous. J'en suis même très fier. L'urgence, c'est la sécurité de tous les Français.»
8h50: Harlem Désir exclut un congrès ou une démission, annonce la venue de Valls au Conseil National. Manuel Valls, devrait assister à la prochaine réunion du Conseil national du Parti Socialiste, a indiqué son premier secrétaire, Harlem Désir qui, contesté par des membres de son parti, a repoussé l'idée de convoquer un congrès extraordinaire ou de démissionner. «Nous n'avons pas, aujourd'hui, à organiser un congrès socialiste et à nous donner en spectacle mais au contraire à être rassemblés», a déclaré Harlem Désir sur i>TELE. «Il faut au contraire que les socialistes serrent les rangs, qu'ils débattent. J'ai moi-même proposé que nous ayons un Conseil national qui va se tenir dans quelques jours, auquel le Premier ministre participera», a poursuivi le premier secrétaire du PS, élu en 2012.
8h00: Bonjour à tous, bienvenue sur ce live où nous suivrons les premiers pas du premier gouvernement Valls. Au menu du jour, conseil des ministres et des milliers de petites phrases.