Marine Le Pen condamnée à 10.000 euros d'amende pour un faux tract

POLITIQUE La présidente du Front national a été condamnée pour avoir publié un montage contre Jean-Luc Mélenchon...

avec AFP

— 

Marine Le Pen, présidente du Front national, le 24 mars 2014 à Nanterre.
Marine Le Pen, présidente du Front national, le 24 mars 2014 à Nanterre. — J. Brinon/AP/SIPA

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a été condamnée jeudi à 10.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Béthune (Pas-de-Calais) dans l'affaire du «faux tract» à l'encontre de Jean-Luc Mélenchon, a constaté un journaliste de l'AFP. Marine Le Pen était citée à comparaître pour «manoeuvre frauduleuse» et publication d'un montage sans le consentement de l'intéressé, délits passibles d'un an d'emprisonnement et 15.000 euros d'amende, ainsi que d'une peine complémentaire de privation des droits civiques, autrement dit d'inéligibilité.