Jean-Yves Le Drian renouvelé ministre de la Défense

REMANIEMENT Ce proche de François Hollande est conforté dans son poste de ministre de la Défense…

Anne-Laëtitia Béraud
— 
Jean-Yves Le Drian à l'Ecole des Transmissions de Cesson-Sevigne, le 7 février 2014
Jean-Yves Le Drian à l'Ecole des Transmissions de Cesson-Sevigne, le 7 février 2014 — Thomas Bregardis AFP

Jean-Yves Le Drian, un proche de François Hollande, a été renouvelé ministre de la Défense dans le nouveau gouvernement de Manuel Valls, a annoncé le secrétaire général de l’Elysée ce mercredi midi. Il est ministre de la Défense depuis mai 2012.

» Toutes les infos sur le remaniement gouvernemental, ce mercredi, en live

Après la gifle adressée à la gauche aux élections municipales, précipitant ce remaniement gouvernemental, le Breton avait été donné tour à tour à Matignon puis au ministère de l’Intérieur.

Dans le milieu de la Défense, ce nouveau bail est plutôt une bonne nouvelle, le ministre étant apprécié des militaires déployés au Mali et en Centrafrique depuis deux ans. L’homme sait, notamment, être leur avocat sur l’épineuse loi de programmation militaire 2014-2019 (LPM).

Un texte hypersensible car, dans un contexte de crise, les armées craignent de devoir de nouveau faire les frais de coupes budgétaires drastiques. Fin janvier, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), le général Ract-Madoux, exprimait devant quelques journalistes, dont 20 Minutes, ses craintes par rapport à des coupes, décidées «dans une vision court-termiste», qui pourraient détruire la «cohérence» de l’armée de terre.

Multiplie les fonctions en Bretagne

Issu d’une famille modeste, Jean-Yves Le Drian, agrégé d’histoire contemporaine, a débuté comme assistant à l’université de Rennes au début des années 1970. C’est à ce même moment qu’il prend sa carte au Parti socialiste.

Elu conseiller municipal de Lorient en 1977, il est maire de ce grand port militaire de 1981 à 1998. Elu député du Morbihan (1978-1991), il est un éphémère secrétaire d’Etat à la Mer entre 1991 et 1992. Réélu député (1997-2007), Jean-Yves Le Drian devient, à l’Assemblée nationale, spécialiste des questions de défense, prenant notamment la vice-présidence de la Commission de la défense nationale.

Jean-Yves Le Drian prend la présidence de la région Bretagne en 2004, après en avoir été membre entre 1978 et 1986. Ami depuis la fin des années 1970 avec François Hollande, il le soutient lors des primaires socialistes en 2011, après avoir soutenu Ségolène Royal à la présidentielle de 2007.