Manuel Valls à Matignon: Enfant du pays pour l’Espagne, «Tony Blair français» pour les Britanniques

POLITIQUE Les journaux étrangers analysent l'arrivée de Manuel Valls à Matignon...

Audrey Chauvet

— 

La homepage du Huffington Post après la nomination de Manuel Valls à Matignon et l'élection d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris, le 1er avril 2014.
La homepage du Huffington Post après la nomination de Manuel Valls à Matignon et l'élection d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris, le 1er avril 2014. —

Il aime la corrida et est fan du Barça: pour le journal espagnol El Mundo, Manuel Valls est «un Espagnol pour un gouvernement de combat». L’ensemble des quotidiens espagnols soulignent l’origine catalane du nouveau Premier ministre, né à Barcelone d’un père espagnol. «Hollande met un dur à la tête du gouvernement après l’échec électoral», titre El Pais. Manuel Valls a obtenu la nationalité française à l’âge de 20 ans, rappelle El Mundo, qui avait déjà célébré l’élection à la mairie de Paris de Anne Hidalgo, d’origine andalouse.

La Télévision suisse romande a rappelé pour sa part les origines suisses du nouveau Premier ministre dont la mère est originaire du canton du Tessin. Dans une interview réalisée en mai dernier, Manuel Valls disait bien connaître la Suisse, où il a passé de nombreuses vacances. «Ma mère est suisse-italienne, elle a toujours gardé sa nationalité, mes grands-parents vivaient au Tessin», avait raconté Manuel Valls, qui avait lancé un «bona sera i Ticinesi», «Bonsoir les Tessinois», à la demande du journaliste qui lui demandait de dire quelques mots dans la langue locale.

Blair français ou Matteo Renzi en herbe?

Aucun lien du sang avec la Grande-Bretagne en revanche, mais des liens politiques avec Tony Blair, souligne la presse britannique. La correspondante à Paris du Guardian cite Denis Mac Shane, un ami de Manuel Valls, qui estime que «Valls est l’homme le plus proche de Tony Blair». Le nouveau Premier ministre s’était d’ailleurs lui-même qualifié de «blairiste» par le passé.

Les quotidiens italiens estiment pour leur part que Manuel Valls a adopté le même style que leur nouveau président du Conseil, Matteo Renzi. «Un homme qui suscite des passions fortes, d’amour comme de haine, et que de nombreux commentateurs comparent à Matteo Renzi pour son attitude directe», estime La Repubblica.

Réactions à la nomination de Manuel Valls comme Premier ministre: