VIDEO. Manuel Valls à Matignon, gouvernement de combat, pacte de responsabilité... Ce qu'il faut retenir de l'allocution de François Hollande

POLITIQUE Vingt-quatres heures après la claque des municipales, François Hollande a annoncé un remaniement mais pas un changement de cap...

Pierre Koetschet
— 
François Hollande à Paris, le 31 mars 2014
François Hollande à Paris, le 31 mars 2014 — PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

«Je ne changerai pas de cap.» Un changement de Premier ministre, mais pas de politique. Lundi soir, vingt-quatre heures après la claque subie aux élections municipales, François Hollande a réagi et dit entendre le «mécontentement» et la «déception» des Français. 20 Minutes vous résume son allocution en trois points.

Manuel Valls à la tête d’un «gouvernement de combat»

Si François Hollande a remercié Jean-Marc Ayrault pour les réformes engagées, il a annoncé le début d’une «nouvelle étape», avec Manuel Valls à la tête d’un gouvernement de combat, «une équipe resserrée, cohérente, soudée», une critique en creux du gouvernement précédent.



Pacte de responsabilité et pacte de solidarité

Le pacte de responsabilité reste d’actualité. François Hollande lui ajoute même un volet social, le «pacte de solidarité» «dont le premier pilier est l’éducation, et la formation de la jeunesse, le second, c’est la sécurité sociale avec la priorité donnée à la Santé».

Réduction d’impôts et économies budgétaires

François Hollande a annoncé des baisses d’impôts et de cotisations sociales pour les salariés, mais aussi, dans le même temps, la poursuite du programme d’économies bugétaires.

>> Toutes les réactions à l'allocution de François Hollande par ici