Yamina Benguigui aurait menti sur sa déclaration de patrimoine, selon «Le Monde»

POLITIQUE La ministre de la Francophonie est suspectée d’avoir «oublié» 430.000 euros…

Audrey Chauvet
— 
Yamina Benguigui à Nice le 7 septembre 2013.
Yamina Benguigui à Nice le 7 septembre 2013. — VALERY HACHE / AFP

La Haute autorité pour la transparence de la vie publique a annoncé ce lundi avoir relevé «un doute sérieux quant à l’exhaustivité, l’exactitude et la sincérité» de la déclaration de patrimoine de la ministre de la Francophonie, Yamina Benguigui, réélue dimanche conseillère de Paris (PS) dans le 10e arrondissement.

D’après les informations obtenues par Le Monde, la ministre aurait retranché 430.000 euros de son patrimoine. On ignore s’il s’agit d’un défaut de déclaration, d’une omission ou d’une évaluation mensongère.

Trois ans de prison encourus

La Haute autorité a transmis ces informations au parquet général de Paris. La ministre risque, si les faits sont avérés, trois ans de prison, 45.000 euros d’amende et une privation de ses droits civiques pendant dix ans.

Née après l’affaire Cahuzac, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique doit recueillir les déclarations de patrimoine désormais obligatoires pour les élus et consultables en préfecture.