Pour Copé, le gouvernement a un «plan caché»

avec AFP

— 

M.Libert/20 Minutes

Jean-François Copé, président de l'UMP, met en garde contre un «plan caché» du gouvernement, «déjà en préparation dans les ministères» pour l'après-municipales, dans son éditorial de la dernière livraison du Magazine de l'Union, la revue trimestrielle de son parti.

«Voter pour les candidats investis ou soutenus par l'UMP, c'est aussi un moyen de refuser la mise en place» de ce plan, ajoute Copé, en le détaillant: «droit de vote des étrangers, augmentation des impôts pour les classes moyennes avec la fusion de la CSG et de l'impôt sur le revenu, ouverture de la PMA pour tous et légalisation de la GPA, réforme Taubira qui vise à éviter aux condamnés de passer par la prison...»

«Un maire de gauche ou un maire de droite, cela n'a rien à voir!»

Copé, actuellement embarrassé dans trois affaires, égrène ainsi des réformes sur lesquelles le gouvernement ne s'est pas engagé ou n'a pas fixé de calendrier, ou même, comme pour la GPA, la refuse. Affirmant qu'«un maire de gauche ou un maire de droite, cela n'a rien à voir!», le président du principal parti d'opposition soutient également qu'«une victoire aux municipales serait, enfin, un jalon essentiel sur la route vers l'alternance». 

«Si un succès en 2014 ne nous assure pas de gagner en 2017, il serait assurément très encourageant», affirme-t-il.