VIDEO. Le syndrôme «démission» de Copé

REMANIEMENT Depuis l'élection de François Hollande en mai 2012, Jean-François Copé n'a eu cesse de réclamer le départ de certains ministres...

Maxime Deloffre
— 
Jean-François dégaine le mot «démission» à tour de bras.
Jean-François dégaine le mot «démission» à tour de bras. — 20 Minutes

C'est souvent le même refrain, mais rarement la même cible pour Jean-François Copé. Christiane Taubira était-elle au courant de la mise sur écoute de Nicolas Sarkozy? Si oui, alors qu'elle a assuré le contraire sur TF1, la Garde des Sceaux doit «démissionner». Telle était sa réaction le mercredi 12 mars dans les couloirs de l'Assemblée Nationale. Et le président de l'UMP n'en est pas à son coup d'essai.

Manuel Valls, Vincent Peillon mais également Jean-Marc Ayrault, autant de noms qu'a égrené Jean-François Copé depuis mai 2012, comme l'ont souligné les décodeurs du Monde. Tous les prétextes, plus ou moins justifiés, sont saisis pour demander leur démission, comme les débordements survenus au Trocadéro en mai 2012. Des supporters de football avaient alors saccagé plusieurs commerces dans les rues voisines.

Les appels de Jean-François Copé à la démission dans la vidéo ci-dessous.