La nouvelle «plume» de l’Élysée est aussi un spécialiste du rap américain

POLITIQUE Pierre-Yves Bocquet a mené, en parallèle de ses postes dans l’administration, une carrière de journaliste musical, raconte le journal «Le Monde»…

E.O.

— 

François Hollande à l'Elysée, le 8 mars 2014.
François Hollande à l'Elysée, le 8 mars 2014. — Philippe Wojazer/AP/SIPA

Dans la playlist qu’il avait dévoilée à l’occasion de la présidentielle, François Hollande avait placé Léo Ferré, Yannick Noah, Zaz ou Adèle. Mais rien qui ne s’apparente de près ou de loin à du hip-hop. Peut-être l’arrivée à l’Elysée de Pierre-Yves Bocquet, chargé de préparer les discours du Président, changera-t-elle la donne?

Le Monde raconte ce lundi que cet énarque de 40 ans, jusqu’ici chargé de mission à l’Elysée pour la protection sociale, est aussi un spécialiste du gangsta rap. Connu sous le pseudonyme de «Pierre Evil», l’homme a mené en parallèle une carrière de journaliste musical, catégorie rap américain, et a publié deux ouvrages sur le sujet.

«Le Jacques Chirac de la critique rap»
 

D’après un de ses confrères de Chronic’art, où sa vraie identité n’était pas connue, Pierre-Yves Bocquet «fait partie des trois meilleurs critiques français de rap». Avec un défaut cependant: il ne s’intéresserait absolument pas au rap français. Ce qui inspire à son collègue une savoureuse analogie. «C’est un peu le Jacques Chirac de la critique rap: vieille école, excellent en politique extérieure, déplorable en politique intérieure», raconte Fred Hanak au Monde.

Interrogé par le quotidien, Pierre-Yves Bocquet a indiqué qu’il «met entre parenthèses ses activités d’écriture à titre privé» et s’interdit toute «expression personnelle et politique au nom du Président».