Ecoutes Sarkozy-Herzog: Taubira refuse que la profession d'avocat bénéficie de l'impunité

JUSTICE La garde des Sceaux répond à Henri Guaino...

Bertrand de Volontat

— 

La ministre de la Justice Christiane Taubira, le 18 décembre 2013.
La ministre de la Justice Christiane Taubira, le 18 décembre 2013. — REVELLI-BEAUMONT/SIPA

La garde des Sceaux, Christiane Taubira, s’est dite ce lundi opposée à ce que les écoutes téléphoniques d’un avocat ne puissent être utilisées dans le cadre d’une procédure judiciaire. Elle a fait cette déclaration en réponse à une question sur l’affaire Sarkozy et son avocat Me Herzog.

Pas d’impunité professionnelle

«Je ne peux pas défendre l’idée d’assurer l’impunité à un citoyen parce qu’il exerce une profession», a-t-elle déclaré sur France Info.

«Je ne comprends pas l’appel au président de la République car la justice est indépendante», a lâché la ministre de la Justice alors que l’ex-plume de Nicolas Sarkozy Henri Guaino a demandé hier à François Hollande de saisir le Conseil supérieur de la magistrature pour dire si la mise sur écoute par des juges de Nicolas Sarkozy était «conforme à l’éthique».