Nicolas Sarkozy s'offre un bain de foule à Nice

POLITIQUE Il était là-bas avec Bernadette Chirac, en pleine affaire des enregistrements de Patrick Buisson...

Bertrand de Volontat

— 

Nicolas Sarkozy le 30 janvier 2014 à Chatelaillon-Plage
Nicolas Sarkozy le 30 janvier 2014 à Chatelaillon-Plage — Xavier Leoty AFP

Il n'entend pas en rester là. Malgré une semaine noire marquée par la diffusion des enregistrements de son ex-conseiller à l'Elysée Patrick Buisson, l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy s'est offert un nouveau bain de foule.

Inauguration avec Bernadette Chirac

Il se rendait, ce lundi, à Nice, dans les Alpes-Maritimes, où il a inauguré, en compagnie de Bernadette Chirac, une de ses soutiens, l'Institut Claude-Pompidou d'accueil et de recherche anti-Alzheimer. «Beaucoup de Français pensent à Jacques Chirac», a-t-il déclaré lors de son discours d'inauguration.

L'ancien président a serré les mains qui se tendaient parmi les quelque 200 supporteurs qui l'ont accueilli aux cris de «Nicolas, Nicolas», ou «Nicolas, on t'aime».

Un lundi chargé

L'an chef de l'Etat a en outre demandé ce lundi à la justice le retrait des enregistrements réalisés par Patrick Buisson, dont la publication a plongé la droite dans un profond embarras.

L'ex-président et son épouse Carla Bruni-Sarkozy ont engagé une procédure d'urgence devant le tribunal de grande instance de Paris contre Patrick Buisson et contre le site d'information Atlantico qui a mis en ligne des extraits des bandes sonores dans lesquels on peut notamment entendre des conversations de Nicolas Sarkozy avec des proches.

Par cette action en référé, examinée lundi à 14h00, ils espèrent obtenir une décision dissuasive, car il n'est pas possible de bloquer préventivement la diffusion d'autres extraits de ces enregistrements, réalisés clandestinement, selon les plaignants, par l'ancien conseiller durant le quinquennat Sarkozy, entre 2007 et 2012.