Perquisition dans les locaux et le domicile de l'avocat de Nicolas Sarkozy

JUSTICE Une enquête pour trafic d'influence a été ouverte afin de déterminer si Nicolas Sarkozy et son avocat ont tenté d'influencer un juge pour récupérer son agenda, selon «L'Express»...

D.B.

— 

Nicolas Sarkozy au meeting de NKM, le 10 février 2014.
Nicolas Sarkozy au meeting de NKM, le 10 février 2014. — JOEL SAGET / AFP

Un nouvel épisode épineux pour Nicolas Sarkozy? Selon L’Express, des perquisitions ont été menées mardi aux domiciles et dans les locaux professionnels de l’avocat de Nicolas Sarkozy Thierry Herzog et de Gilbert Azibert, magistrat de la Cour de cassation.

Une enquête contre X pour trafic d’influence aurait été ouverte à Paris, sous la conduite de la juge Patricia Simon, pour déterminer les liens entretenus par l’ancien président de la République et son avocat avec le haut magistrat.

Influence ou pas?

Selon l’hebdomadaire, la justice chercherait à déterminer, si Nicolas Sarkozy et son avocat ont tenté de s’assurer le soutien du magistrat alors que la Cour de cassation rendra le 11 mars un arrêt très attendu concernant notamment les agendas de l’ex-président. Or, l’ancien président souhaiterait qu’ils lui soient rendus et qu’ils ne soient pas exploités par la justice, dans le cadre de l’affaire Bettencourt ou dans le dossier Tapie-Crédit lyonnais.

Nicolas Sarkozy souhaite que ces documents lui soient restitués et qu’ils ne puissent plus être utilisés par la justice, ni dans le dossier Bettencourt, ni dans l’affaire Tapie-Crédit lyonnais, toujours en cours d’instruction.