Municipales 2014: NKM réunit ce lundi ses colistiés dans une ambiance crispée

M.Gr. avec AFP

— 

Nathalie Kosciusko-Morizet avant son discours lors d'un metting au gymnase Japy à Paris (11e), le 10 février 2014.
Nathalie Kosciusko-Morizet avant son discours lors d'un metting au gymnase Japy à Paris (11e), le 10 février 2014. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

La photo de famille risque d'être un peu gâchée. La candidate UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet, qui doit réunir ce lundi à la Bellevilloise (20e) les 517 colistiers inscrits sur les listes UMP-centre qu'elle conduit, a essuyé un nouveau coup dur samedi.

Hélène Delsol (UMP), interprète de 31 ans et responsable associative, à qui NKM avait confié la charge de conduire la campagne dans le 2e, a déposé vendredi à la préfecture une liste qui ne respectait pas l'accord passé en décembre entre l'UMP, l'UDI et le MoDem.

Nouveau psychodrame

Invitée par NKM à redéposer sa liste, Hélène Delsol a refusé d'obtempérer. La sanction n'a alors pas tardé à tomber: Nathalie Kosciusko-Morizet lui a retiré la tête de liste, qu'elle a confiée à Christophe Lekieffre.

Ce nouveau psychodrame au sein de la droite parisienne vient illustrer les difficultés rencontrées par Nathalie Kosciusko-Morizet pour constituer ses listes d'arrondissement, les divisions du centre venant s'ajouter à celles de sa propre formation.

En janvier déjà, l'entrepreneur Charles Beigbeder -exclu depuis de l'UMP- s'était lancé dans la bataille avec ses propres listes, fâché d'avoir été évincé en décembre de la deuxième place sur la liste UMP dans le 8e, au profit du député Pierre Lellouche.

Chiffrage de son projet

Dans le 5e arrondissement, c'est Dominique Tiberi, fils de l'ancien maire Jean Tiberi, qui a constitué sa propre liste dissidente, au risque de faire basculer à gauche ce qui fut longtemps un fief de la droite.

>> La carte des dissidences UMP à Paris, c'est par ici

Cette semaine, outre  le rassemblement prévu ce lundi dans la salle de spectacles, où la socialiste Anne Hidalgo avait réuni ses soutiens le 21 novembre 2012, la candidate UMP doit également présenter à la presse, mardi, le chiffrage de son projet et un document de 40 pages synthétisant son programme.

Le 19 mars, Nathalie Kosciusko-Morizet tiendra un meeting au Cirque d'Hiver (3e). Sa rivale socialiste Anne Hidalgo l'aura précédée au même endroit le 13 mars.