Jean-Marie Le Pen va porter plainte contre Arnaud Montebourg

POLITIQUE Le ministre du Redressement productif a déclaré dimanche que le président d’honneur du FN «défendait il y a quelques années la Gestapo et l'occupation allemande»...

E.O.

— 

Le président d'honneur du Front national Jean-Marie Le Pen, le 21 février 2014 à Toulon.
Le président d'honneur du Front national Jean-Marie Le Pen, le 21 février 2014 à Toulon. — APERCU/ALAIN ROBERT/SIPA

«Je n'oublie pas que le président d'honneur du FN défendait il y a quelques années la Gestapo et l'occupation allemande.» Ces mots, tenus par Arnaud Montebourg dimanche soir lors du Grand Jury RTL - Le Figaro - LCI, ont piqué Jean-Marie Le Pen au vif.

L’ancien chef du Front national, aujourd’hui président d’honneur du parti, a annoncé sur Twitter qu’il portait plainte contre le ministre du redressement productif. «Pupille de la Nation, jeune résistant, député européen, je porte plainte contre Montebourg qui m'accuse de faire l'apologie de la Gestapo», a-t-il écrit dimanche.

Le ministre participait à un débat –tendu– avec Marine Le Pen. «Le FN est un parti qui propose des solutions dangereuses», a-t-il commenté à la fin de l’émission, avant d’évoquer Jean-Marie Le Pen et la Gestapo. Et «comme disait ma grand-mère, madame, les chiens ne font point des chats», a-t-il lancé en direction de la présidente du FN. «Et c’est ministre…» a répondu Marine Le Pen, estimant «grotesques» les propos de son interlocuteur.