Loi Famille: «Reculade pathétique» pour les députés FG, «dérobade» pour le PCF

avec AFP

— 

Les députés du Front de gauche et le Parti communiste ont déploré mardi «une reculade pathétique» du gouvernement et «une dérobade sous la pression», après l'annonce du report du projet de loi sur la famille.

Pour qualifier cette «reculade», «on hésite entre pitoyable et désespérant, c'est tout au moins pathétique», a déclaré en conférence de presse le chef de file des députés FG, le communiste André Chassaigne.

«C'est occulter le fait que le projet de loi ne se limitait pas au sujet clivant que constitue la PMA», sur laquelle le groupe à l'Assemblée avait lui-même «des avis divergents», a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, le PCF a aussi jugé que «ce recul sonne comme une retraite» et qu'«au lendemain d'une manifestation rassemblant droite et extrême-droite, (le gouvernement) cède aux slogans indignes de ce dimanche et du précédent».

«Ce manque de détermination aujourd'hui, ce sont des milliers d'enfants de familles adoptives, recomposées et en crise qui le paieront demain (...) Cette dérobade sous la pression est une défaite pour tous», a estimé le parti.

Selon André Chassaigne, «que cet abandon se fasse au lendemain de manifestations animées par un esprit conservateur, pour ne pas dire réactionnaire, avec une conception réductrice de la famille, c'est donner raison à ceux qui manifestent», de «Jour de colère» à la «Manif pour tous».

Sur les raisons avancées par le gouvernement, telle la priorité donnée à l'emploi, M. Chassaigne s'est aussi opposé: «Il faudrait hiérarchiser les textes de loi? Il faudrait mettre sous l'éteignoir des textes sociétaux? La responsabilité d'un gouvernement c'est de prendre à bras le corps l'ensemble des sujets», a-t-il tonné.

A ses yeux, «l'Elysée a cédé à la rue sur cette question (de la famille) comme le président de la République cède au Medef sur le pacte de responsabilité».